fbpx
Buzz
Partager sur

The Voice: découvrez pourquoi Clémentine a interprété « Fais moi une place » de Julien Clerc!

The Voice: découvrez pourquoi Clémentine a interprété « Fais moi une place » de Julien Clerc!
Partager
Partager sur Facebook

Clémentine, candidate de The Voice âgée de 16 ans, a interprété Fais moi une place de Julien Clerc pour les auditions à l’aveugle. Elle s’est expliquée sur ce choix

Quoi de mieux que d’interpréter un titre écrit par l’un des coachs de The Voice pour les auditions à l’aveugle? Toutefois, cette décision n’est pas sans risque. Car soit, le coach adore la reprise et se retourne, soit il déteste ou n’est pas touché par l’interprétation et ne se retourne pas. Clémentine le savait certainement. C’est pourquoi, la jeune candidate de 16 ans a parfaitement interprété le titre de Julien Clerc « Fais-moi une place ». Mais pourquoi a-t-elle décidé ce titre pour le programme de TF1? Elle a donné la réponse dans une interview pour Purebreak.

The Voice: Clémentine explique pourquoi elle a choisi ce titre

Clémentine a peut-être impressionnée tout le monde avec sa reprise du titre de Julien Clerc. Toutefois, la candidate de The Voice préfère le rap. En effet, il s’agit du genre musical auquel elle se réfère le plus. Mais alors, pourquoi ne pas avoir décidé de rapper pour son audition? Voici sa réponse:

 « Ce n’est pas mon point fort, dans le sens où j’aime bien écouter mais, généralement, ce qui est dit dans le rap, ce sont des choses que je n’ai pas vécues, je n’arrive pas à m’y référer et du coup ça n’a pas le même impact que des morceaux qui me ressemblent. Alors que je me réfère à « Fais-moi une place » de Julien Clerc, j’arrive à le rapporter à ma vie. Quand j’ai écouté ce morceau, au moment où j’en étais dans ma vie, ça a matché. L’interprétation, c’est ce qu’il y a de plus important. »

The Voice: Clémentine, stressée à l’idée de chanter devant Julien Clerc

Comme nous vous l’indiquions, reprendre la chanson d’un coach de The Voice n’est pas sans risque. C’est pourquoi, Purebreak a souhaité savoir si la jeune femme était stressée avant son passage:

 « Non, parce que, à partir du moment où le morceau et les paroles me plaisent, j’oublie un peu à qui appartient le morceau. Le plus important, c’est ce qu’il raconte. Ce qui me faisait un peu peur, c’est que quand on est compositeur ou chanteur, qu’on réfère un morceau à une partie de notre vie et que quelqu’un le reprend, la personne ne le comprend pas forcément comme nous on l’a comprise. Je me suis dit que, peut-être, ce morceau avait une histoire particulière pour lui et que moi, je lui avais trouvée totalement un autre sens. »