Buzz
Partager sur

The Voice 8: Scam Talk indique si leur duo est une force, ou une faiblesse!

The Voice 8: Scam Talk indique si leur duo est une force, ou une faiblesse!
Partager
Partager sur Facebook

Dans une interview accordée à Purebreak, le duo Scam Talk qui participe à The Voice 8, a indiqué si leur duo était une force ou une faiblesse

L’éternelle question de The Voice 8, et des autres saisons, est basée sur les duos et groupes. En effet, est-ce que le fait d’être « plusieurs » à participer au télé-crochet de TF1 est une force ou une faiblesse? C’est la question que tout le monde se pose, y compris les candidats. Scam Talk, duo formé par Goatenberg et Brez, a justement répondu à cette question.

The Voice 8: Scam Talk en force?

Au niveau du stress, le fait d’être plusieurs sur scène peut certainement aider. C’est ce que pense la majorité des candidats et téléspectateurs de The Voice 8. Mais, hormis ce point, le fait d’être en duo ou en groupe, est-il vraiment une force pour les candidats? Voici la réponse de Goatenberg: « Ce qui fait notre spécificité et notre contrainte en même temps, c’est qu’on est deux. On compte pour 1 mais en terme de travail, on peut se répartir les tâches. Comme on a une énergie de groupe, on avance à 2. C’est beaucoup plus facile de se prendre au jeu quand on est à 2 plutôt que tout seul. On a cette force de se soutenir et d’essayer de se tirer vers le haut ».

Brez, quant à lui, a expliqué: « Je pense que c’est une force parce que, déjà, on a plus de possibilités. Moi je rappe et fais du beatbox et Goatenberg chante et joue des instruments. En mettant les deux ensemble, on a tellement plus de possibilités. Même par rapport à la scène, on a moins de pression, on essaie de s’amuser, on se cherche sur scène, on essaie de jouer ensemble et c’est plus intéressant, je trouve. »

Goatenberg et Brez en freestyle avec Soprano

En plus de leur prestation, qui a impressionné les coachs et les téléspectateurs, Scam Talk ont offert un freestyle aux spectateurs en compagnie de Soprano dans The Voice 8. Goatenberg est revenu sur ce moment particulier, qui l’aurait beaucoup gêné:

 « Pour dire la vérité, non seulement je l’avais envisagée mais je m’étais dit ‘s’il y a un truc que je ne veux pas faire, c’est ça’. Quand ça s’est passé, je ne savais pas quoi faire. Quand Soprano m’a dit ‘balance le beatbox’, je me demandais ce que j’allais faire : je beatboxe ? Je lâche un refrain ? C’était un bon moment. Par contre, si on va plus loin dans l’émission, je vais me venger de Soprano. Je vais lui dire qu’on ne reste pas sur ce freestyle et qu’on en fait un autre ! »