fbpx
Buzz
Partager sur

The game of love: Carl parle de sa première téléréalité au Canada !

The game of love: Carl parle de sa première téléréalité au Canada !

Dans une interview pour TV Mag, Carl, de The game of love, a parlé de son expérience dans sa première téléréalité : Vol 920 au Canada

Carl n’est pas un inconnu dans la monde de la téléréalité. En France vous ne le connaissez pas et c’est normal. En réalité, le beau gosse de The game of love est apparu dans un programme lorsqu’il était au Canada. Et en effet, Carl a aussi participé à Vol 920 au Canada. Il est revenu sur cette expérience au micro de TV Mag.

The game of love : Carl et Vol 920

Vol 920 était sa première téléréalité et Carl en garde un excellent souvenir. En effet, le candidat de The game of love en a encore des étoiles dans les yeux quand il en parle :

« Oui, j’ai participé à Vol 920 il y a deux ans. Nous étions une vingtaine de candidats, dix filles et dix garçons, dans un voyage autour du monde. À chaque escale, nous avions des épreuves assez intenses pour gagner notre billet pour la prochaine étape. J’en garde un très bon souvenir. En neuf semaines de tournage, j’avais pris plus de 30 fois l’avion et parcouru plus de 90.000 kilomètres, j’ai pu voir beaucoup de pays. J’ai rencontré des gens magnifiques avec qui je garderai contact toute ma vie. »

The game of love : Carl, le plus canadien des candidats

Si Carl a participé à une émission au Canada, c’est tout simplement parce qu’il est né dans ce pays. Le candidat de The game of love a confié : « Je suis de Montréal au Canada. Je suis maçon et je travaille sur des constructions depuis huit ans maintenant. Et je travaille à mon compte et j’ai pu investir dans l’immobilier au Québec. J’ai rénové plusieurs appartements et une maison que j’ai pu revendre à profit ou louer. À côté de ça, je fais un peu de mannequinat. »

Avant d’ajouter : « Lorsque j’ai accepté, j’avais envie de découvrir une émission en France. C’était aussi l’occasion pour moi de rencontrer pour la première fois des Français et de venir à Paris. J’appréhendais un petit peu cette nouvelle expérience. Mais j’ai eu la chance de pouvoir compter sur des gens comme Ingrid qui a été là pour moi dès le début. Je suis sorti de cette aventure plus fort, j’ai beaucoup appris sur moi-même et sur mes rapports avec les femmes. »