fbpx
Buzz
Partager sur

Tatiana Laurens: elle se confie, « en larmes », sur la mort de sa mère battue !

Tatiana Laurens: elle se confie, « en larmes », sur la mort de sa mère battue !

Sam Zirah a souhaité interrogée Tatiana Laurens au sujet des femmes battues. La compagne de Xavier a perdu sa mère sous les coups de son compagnon

Tatiana Laurens a peut-être très souvent le sourire, mais ce dernier avait disparu de son visage durant quelques années lorsqu’elle était plus jeune. En effet, la compagne de Xavier Delarue a vécu l’enfer lorsqu’elle était adolescente. Elle assistait chaque jour à la violence du petit-ami de sa mère, qui la battait sans cesse. Sa mère en est décédée au fil des années. Plus tard, c’est Tatiana Laurens, elle-même, qui a subi des violences conjugales. C’est à ce sujet qu’elle s’est confiée au micro de Sam Zirah.

Tatiana Laurens victime de violence conjugale

Tatiana Laurens ne l’a jamais caché. Elle a été une femme battue durant plusieurs années. C’est grâce à Xavier Delarue qu’elle a pu sortir la tête de l’eau et retrouver le sourire. Mais comme elle l’a confié à Sam Zirah, elle a vécu l’enfer durant plusieurs années :

« J’ai pratiquement été soumise à lui, tout de suite j’ai eu peur. J’étais choquée, je ne pouvais plus bouger. J’ai plus de souffrances pour ce qu’a vécu ma maman que pour ce que j’ai vécu. »

Tatiana Laurens parle de sa mère

Car oui, sa mère aussi a été victime de violences conjugales et en est morte. Aujourd’hui encore, Tatiana Laurens culpabilise de ne pas avoir réagi au bon moment. Elle a déclaré avec regret : « j’ai rien dit, je n’ai rien fait. J’aurais pu aller voir une infirmière. Peut-être qu’elle serait là aujourd’hui. Je ne me le pardonnerai jamais. Je suis pas certaine qu’elle soit fière de moi. »

Avant d’évoquer une scène qui la hante encore aujourd’hui et qui la fait encore plus culpabiliser : « on l’a retrouvée dans une flaque de sang au milieu de son salon et tout ça ça se passe tous les jours. […] Tous les 2 jours et demi, une femme décède sous les coups de son compagnon. »