fbpx
Buzz
Partager sur

Secret Story: Sabrina Perquis clashe l’émission Zéro Complexe !

Secret Story: Sabrina Perquis clashe l’émission Zéro Complexe !

Invitée dans un live chez Purepeople, Sabrina Perquis, ancienne candidate de Secret Story, a taclé l’émission Zéro Complexe

Depuis plusieurs mois, la chaîne Star 24 a lancé une nouvelle émission baptisée Zéro Complexe. Dans ce programme, certains candidats de téléréalité ont fait filmer leurs opérations de chirurgie esthétique. Sabrina Perquis est contre cette émission. En effet, selon l’ancienne candidate de Secret Story, plusieurs personnes auraient eu des infections suite aux interventions. La jeune maman, elle-même, a souffert d’une infection.

Secret Story : Sabrina Perquis balance sur Zéro Complexe

Eh les propos de Sabrina Perquis peuvent être vérifiés. En effet, Vanessa, également ancienne candidate de Secret Story, avait balancé sur son opération dans une interview pour Public : « J’étais à bout de forces. Je n’ai pas bénéficié de soins ou de surveillance médicale. Deux heures après être arrivée dans ma chambre, il a fallu que je réponde à des interviews et que je tourne des séquences avec le cadreur (…) Je n’avais même plus l’énergie de sortir de mon lit. Les conditions de mon retour ont été épouvantables. Je souffre de complications à cause des efforts fournis après l’opération.
»

C’est à cause de ce genre de problèmes que Sabrina Perquis ne cautionne pas : « Je ne cautionne pas du tout. Je sais de source sûre qu’il y a certains candidats qui ont eu des petites infections et ça me révolte

Secret Story : Sabrina Perquis, pas pour la chirurgie esthétique ?

Vous l’aurez compris, Sabrina Perquis n’est pas vraiment convaincue pas la chirurgie esthétique. L’ancienne candidate de Secret Story. Malgré tout, elle ne se dit pas contre cette pratique. En revanche, pour des raisons médicales, elle n’aura jamais le droit d’en faire comme elle l’a confié :

« Je vais avoir 37 ans et quand on fait un métier d’image, on voit tous les défauts. La chirurgie esthétique, je ne suis pas contre, mais moi je n’y aurai pas recours tout simplement parce que je n’ai pas le droit pour des raisons médicales. »