fbpx
Buzz
Partager sur

Secret Story: les candidats « sous-payés » selon le père de Morgane !

Secret Story: les candidats « sous-payés » selon le père de Morgane !
Partager
Partager sur Facebook

Sur son blog, le père de Morgane a confirmé les propos de sa fille au sujet de la production de Secret Story. Il a également évoqué le salaire des candidats

Le père de Morgane a vidé son sac sur son blog. A l’image de sa fille qui a balancé sur les coulisses de l’émission de Secret Story, le père de celle-ci a également fait quelques révélations. Il a confirmé les propos de celle-ci et s’est attardé sur les salaires des candidats. Selon lui, les candidats seraient sous-payés, à l’image des recettes de l’émission.

Secret Story : un salaire trop bas selon le père de Morgane

L’émission Secret Story générait énormément de recettes. Le père de Morgane a indiqué par quel moyen, et les sommes que percevaient le programme. Il a expliqué que les candidats étaient bien trop peu payés à l’image de ce que gagnait la production :

« lors de la saison 5, les candidats étaient rémunérés 493 euros bruts par semaine alors que les recettes publicitaires du programme s’élevèrent à près de 52 millions d’euros ! Sans parler des appels et sms surtaxés qui corsent l’addition de 15 à 20 millions complémentaires. Et du contrat qui assurait 600.000 euros à Benjamin Castaldi pour ces 3 mois ».

Secret Story : un programme bidonné

Mais le père de Morgane ne s’arrête pas là. Dans la suite de son texte, publié sur son blog, il revient sur les propos de sa fille. Selon lui, elle aurait raison sur tout ce qu’elle dit. Le programme serait bidonné à 70%. Notamment au niveau des secrets. Il explique :

« Le schéma est simple : un tiers de vrais secrets servent d’alibis à deux tiers de secrets totalement bidonnés. Une constante effrayante vient trahir et confirmer ce montage : les vrais secrets sont rapidement éliminés au profits des faux, pour lesquels la production a tissé un canevas inique. Ayem était tout comme Marie, la gagnante désignée de longue date, bénéficiait d’un traitement de faveur » Avant d’ajouter : « Juliette n’a jamais été somnambule, Marie-Geoffrey et Aurélie-Geof, qu’Endémol a présentés comme des couples ne l’étaient nullement. »