fbpx
Buzz
Partager sur

Secret Story 11: Nony explique, « je voulais participer pour me relancer dans la chanson » !

Secret Story 11: Nony explique, « je voulais participer pour me relancer dans la chanson » !

Dans une interview pour Purebreak, Nony a indiqué qu’il avait participé à Secret Story 11 pour tenter de se relancer dans la chanson

Si vous avez assisté au premier prime de Secret Story 11, Nony ne vous a sans doute pas paru inconnu. En effet, le jeune homme a été une star de la chanson durant quelques mois et son titre est resté numéro 1 durant longtemps. Il était en duo à l’époque, et a interprété le hit « Façon Sexe ». Depuis, Nony est légèrement tombé aux oubliettes. C’est pourquoi, il a participé à Secret Story 11.

Secret Story 11 : l’émission pour se relancer ?

Car oui, si Nony a tenté de participer à Secret Story 11, c’était pour tenter de se relancer dans la chanson. Celui qui a fait bouger tous les corps durant quelques mois, il y a plusieurs années, n’a pas abandonné son idée de chanter :

« J’ai participé à Secret Story car je savais que c’était une mise en lumière. Et que ça pouvait être un tremplin pour relancer mes chansons. Et puis on m’avait dit qu’au bout d’une semaine, je pouvais sortir de la maison. Que ça serait différent pour moi car je n’aurai pas l’image Secret Story vu que j’ai un passif dans la chanson. »

Secret Story 11 : Nony, contre la téléréalité ?

Pourtant, Nony n’était pas forcément attiré par le milieu de la téléréalité. Il l’a lui même avoué lorsqu’il n’avait pas été retenu pour Les Anges en 2015. Celui qui n’a pas pu entrer dans Secret Story 11 a expliqué :

« Malgré ça, la télé-réalité restait quand même un objectif. On m’a contacté via Facebook pour Secret Story 11. Au début je ne répondais pas aux appels du casteur et un jour, j’ai répondu pour lui dire que ça ne m’intéressait pas. Mais il m’a demandé de lui laisser 5 minutes pour me convaincre. Il a finalement trouvé les bons mots et les bons arguments. Je me suis alors dit que je n’avais rien à perdre et que c’était peut-être le moment d’exister. »