fbpx
Buzz
Partager sur

Secret Story 11: Lydia agressée par un homme et menacée avec une arme à feu !

Secret Story 11: Lydia agressée par un homme et menacée avec une arme à feu !

Jeremstar vient de révéler qu’une candidate de Secret Story 11 a failli mourir. En effet, Lydia a été agressée et menacée avec une arme à feu

Il y a quelques jours, une candidate de Secret Story 11 a vécu l’enfer. En effet, Lydia aurait été agressée par un inconnu avant qu’il lui braque une arme à feu. C’est le blogueur Jeremstar qui a dévoilé l’information et qui a compté le récit de la soirée.

Secret Story 11 : Lydia, agressée

Ce n’est pas la première fois qu’une candidate de téléréalité est agressée. En effet, il y a quelques années, Julia Paredes avait été violentée par un homme durant le Festival de Cannes. Aujourd’hui, c’est Lydia de Secret Story 11 qui a eu très peur. Jeremstar a raconté :

« alors qu’elle rentrait chez elle, un homme a surgi dans son hall d’immeuble en lui hurlant dessus. « Donne moi tes clés de voiture, lâche ton sac » lui a-t-il ordonné avant de pointer sur elle une arme à feu. Voyant qu’elle résistait, l’homme l’a alors frappée au visage avec son arme, blessant ainsi sa pommette et son oeil. Tandis qu’elle hurlait de douleur, il lui a ensuite donné de nombreux coups de pieds pour qu’elle chute au sol. Heureusement, des voisins ont entendu ses cris et sont alors venus l’aider avant que l’homme ne prenne la fuite. »

Secret Story 11 : Lydia raconte le récit

Lydia a également donné sa version à Jeremstar. La candidate de Secret Story 11 a eu très peur mais ne s’est pas laissée faire. Elle a également indiqué que les voisins étaient sortis, et c’est grâce à cela que son agresseur a pris la fuite : « C’était vraiment très violent et les coups étaient très forts. Je suis choquée de la méchanceté des gens, tout ça pour une voiture… C’est une AUDI en plus, c’est pas non plus une voiture de luxe. J’ai vu le mec arriver avec son arme. Il hurlait « donne moi les clés de ta voiture » et je n’ai même pas eu le temps de réaliser qu’il a commencé à me donner des coups. Il tirait mon sac et m’a poussé vers la sortie de mon immeuble. »

Avant d’ajouter : « Je me suis dit « là, c’est mort » . Tous les voisins sont sortis, j’étais sous le choc et j’ai appelé la police. L’homme était à visage découvert, il n’avait même pas de cagoule… Il m’a lâchée quand les voisins sont arrivés et il est parti en courant. Je suis vraiment traumatisée. »