fbpx
Buzz
Partager sur

Secret Story 10: Loana aurait fait croire à la mort de sa fille Mindy !

Secret Story 10: Loana aurait fait croire à la mort de sa fille Mindy !

Interrogée par Closer, Loana a avoué avoir fait croire, au père de sa fille, que Mindy était décédée

Cette déclaration risque d’entacher l’image de Loana. En effet, l’ancienne bimbo de téléréalité a récemment été interviewé par le magazine Closer. Durant cet entretien, Loana a avoué avoir fait croire au père de sa fille, que celle-ci était décédée.

Secret Story 10 : le mensonge de Loana

Dans une interview accordée à Closer, Loana s’est exprimé sur sa relation qu’elle avait avec le père de sa fille. C’est dans cette même interview qu’elle a fait une étrange révélation : « J’ai préféré être une mère absente qu’une mauvaise mère… »Quand je lui ai annoncé que j’étais enceinte de quatre mois, il m’a dit qu’il ne voulait plus me voir et que je pouvais faire ce que je voulais de cet enfant » raconte-t-elle, revenant ensuite sur la naissance de sa fille et précisant être retournée voir le père de l’enfant en boîte de nuit où « il buvait » pour la lui annoncer. « Ses premiers mots ont été « Je croyais que tu avais avorté ». (…) Alors c’est vrai, un mois plus tard, j’ai fait quelque chose d’absurde »

Avant de révéler : « Je l’ai appelé pour lui dire qu’elle était morte d’une maladie infantile ! Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. J’avais 20 ans et l’impression qu’il ne la méritait pas. Mais après cinq secondes de peine, il a raccroché. Il ne m’a même pas demandé où elle était enterrée »

Secret Story 10 : Loana, sa fille, et la téléréalité

Aujourd’hui, Loana va mieux et peut même revoir sa fille. Mindy fait d’ailleurs beaucoup parler d’elle. En effet, certains s’interrogent sur sa vie et le chemin qu’elle va choisir. Va-t-elle décider de faire comme sa mère et participer à une téléréalité ? D’après ses déclarations au magazine Closer, non ! Elle avait confié :

« C’est faux! J’ai horreur de la télé réalité! Je ne désire pas me faire connaitre ni emprunter les mêmes sentiers que ma mère. J’aime ma vie et je ne compte pas tout plaquer. J’ai d’autres ambitions: Avoir mon bac, puis devenir auxiliaire de puériculture et m’occuper d’enfants abandonnés. C’est ce système qui m’a sauvée en me donnant la chance de grandir dans une famille d’accueil extraordinaire. Je veux faire quelque chose d’utile. »