fbpx
Buzz
Partager sur

Secret Story 10: Julie Taton se confie sur son fils et Leïla Ben Khalifa !

Secret Story 10: Julie Taton se confie sur son fils et Leïla Ben Khalifa !

Au micro de Purebreak, Julie Taton de Secret Story 10 a parlé de son fils et donné son avis sur Leïla Ben Khalifa

Julie Taton n’a pas été confirmée tout de suite dans l’équipe de Christophe Beaugrand pour Secret Story 10. La Belge est récemment devenue maman et son rôle de mère passait avant tout. Mais la chroniqueuse a finalement réussi à se libérer pour assurer cette saison. Interrogée par Purebreak, elle s’est d’ailleurs confiée au sujet de son fils, et a également parlé de ses deux collègues, Leïla Ben Khalifa et Emilie Fiorelli.

Secret Story 10 : Julie Taton parle de la saison

Comme Christophe Beaugrand et le reste de l’équipe de Secret Story 10, Julie Taton est impatiente. Elle veut que le programme démarre rapidement. Elle a confié à Purebreak : « Je suis assez confiante, excitée, contente et impatiente. Je ne sais absolument pas les secrets, je ne sais rien sur les candidats, je ne sais pas s’il y en a des Belges, j’espère vraiment parce qu’on est diffusé en Belgique. »

Avant de parler d’Emilie Fiorelli et Leïla Ben Khalifa : « On va la découvrir, mais de par ce qu’on en a vu je pense qu’il n’y aura pas trop de soucis. Elle est spontanée, elle est authentique, elle a la fraîcheur de la sortie, elle n’a pas la langue dans sa poche donc je pense qu’elle va nous réserver pas mal de surprises aussi. Leïla, on est assez complices toutes les deux, j’apprécie beaucoup la femme et la businesswoman. J’ai beaucoup d’admiration pour elle. »

Secret Story 10 : Julie Taton et son fils

Comme nous vous l’indiquions, Julie Taton est devenue maman il y a quelques mois. Elle s’est confiée au sujet de son fils et la chroniqueuse de Secret Story 10 semble très fière et cela lui a permis de gagner en maturité :

« C’est vraiment génial de le voir évoluer. Avant j’étais plutôt en freestyle, j’étais seule à me gérer, aujourd’hui je dois gérer un petit être en plus donc c’est une question d’organisation. »