fbpx
Buzz
Partager sur

Sarah Martins (Anges 10) tacle les « rageux » qui critiquent sa chanson !

Sarah Martins (Anges 10) tacle les « rageux » qui critiquent sa chanson !
Partager
Partager sur Facebook

Sur son compte Instagram, Sarah Martins a réagi suite aux violentes critiques reçues après la sortie de sa nouvelle musique

A l’image de Shanna Kress, lorsqu’elle sort une nouvelle musique, Sarah Martins se fait également critiquer. En effet, l’ancienne candidate des Anges 10 vient de sortir un son intitulé « Mi Amor ». Eh le moins que l’on puisse dire, c’est que les fans ne semblent pas vraiment sous le charme de la mélodie et des paroles…

D’ailleurs, certains ne se sont pas gênés pour critiquer Sarah Martins. En déclarant notamment: « Le son de Sarah Martins c’est un sketch ou c’est comment. Comment être dégouté de la musique en quelque minute ? Écouter la chanson de Sarah Martins…. une horreur wallah ». Mais si vous connaissez un minimum la jeune femme, vous savez qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche. C’est pourquoi, elle n’a pas tardé à réagir aux violents tacles des internautes, en balançant:

 « Donc moi je suis très contente. Je vois que y ‘en a pas mal à qui sa plait donc ça me fait très plaisir. Et pour les haineux, rageux, frustrés franchement, clairement, je vous le dit clairement je m’en bas les couilles de votre vie mais complet. Vous n’existez même pas dans 1% de ma vie, vous voyez très bien ma vie, je m’éclate dans tout ce que je fais. Tout ce que je commence dans ma vie je vais jusqu’au bout. Je me donne les moyens de le faire contrairement à vous bande de rageux qui foutent rien ».

Sarah Martins et la téléréalité

Mais Sarah Martins souhaite-t-elle continuer dans la chanson ? C’est la question que se pose certains de ses fans. En effet, la plupart pense qu’elle pourrait arrêter la téléréalité. Mais qu’ils se rassurent, la jeune femme expliquait, il y a quelques mois, qu’elle pourrait être tentée par un nouveau tournage:

 « Pour l’instant, je suis bien dans la télé-réalité. J’ai mis les pieds dedans il y a aussi un an. Au début, j’avais très peur de ne pas contrôler mon image sur les réseaux sociaux. Mais une fois qu’on est dedans, on s’assume, même s’il y aura toujours des haineux. Je pense que quand ça se passe bien, tu n’as pas forcément envie de t’arrêter. S’il y a un programme qu’on me propose et qui peut me plaire, pourquoi pas ».