fbpx
Buzz
Partager sur

Sarah Fraisou répond aux attaques sur son mariage avec Ahmed !

Sarah Fraisou répond aux attaques sur son mariage 28072020

Depuis que les internautes ont eu connaissance du mariage de Sarah Fraisou et d'Ahmed, ces derniers n'héistent pas à critiquer !

Sarah Fraisou vient de répondre ouvertement à tout ceux qui la critique sur son mariage ! En effet, la jeune femme a repris le texte d’une internaute qui l’a défendait ! MCE TV vous en dit plus !

Ce n’est plus un secret pour personne… La semaine dernière, Sarah Fraisou et Ahmed se sont dit oui pour la vie ! En effet, le couple phare de la Villa des coeurs brisés 5 s’est marié à la surprise de beaucoup d’internautes !

Effectivement, bon nombre de haters ont critiqué le mariage de Sarah sur la toile ! En effet, alors que certains critiquent le fait que le couple ne se connaissait que depuis un an avant de se marier… D’autres évoquent tout simplement le fait qu’il s’agit déjà du 3e mariage de la candidate de télé réalité !

Ainsi, la belle Sarah Fraisou a répondu via sa story Instagram aujourd’hui… Et une chose est sûre, cela a le mérite d’être clair !

Sarah Fraisou répond à ses haters concernant son mariage avec Ahmed

« Vous parlez de Sarah Fraisou, 3 mariages ! Mais vous oubliez vos tantes qui sont mariées divorcées et qui ont 7 gosses avec 3 pères différents ! » A posté la belle brune via sa story Instagram !

Un peu plus tôt, l’épouse d’Ahmed avait pris la parole à ce sujet sur les réseaux sociaux ! En effet, Sarah avait expliqué qu’elle et son mari étaient heureux d’avoir franchi ce cap, et qu’en aucun cas leur bonheur n’était diminué par leurs haters !

« Je suis contente de mon mariage.Merci mon Dieu. Appelez-moi Monsieur maintenant, Mister, Monsieur Ahmed… Alala, je ne m’en remets toujours pas de mon mariage religieux. C’était tellement bien. Franchement je ne l’oublierai jamais de ma vie. » Avait déclaré Sarah Fraisou !

Et aussi d’ajouter : « C’était un moment de ouf on a kiffé et aujourd’hui on est heureux. Le reste on en a rien à foutre, le principal c’est nous !«