fbpx
Buzz
Partager sur

Sarah Fraisou obligée de se faire opérer au plus vite « Ça devenait dangereux » !

Sarah Fraisou obligée de se faire opérer au plus vite

Sarah Fraisou a eu recours à une nouvelle opération. Elle a confié qu'elle était obligée de la subir pour le bien de sa santé.

Il y a quelques jours, Sarah Fraisou s’est fait opérée. Elle en a dit plus sur cette opération qui était primordiale pour son bien-être. MCE TV vous raconte donc tout en détail !

Après avoir perdu beaucoup de poids, Sarah Fraisou a subi une nouvelle opération. Les internautes n’ont donc pas compris son retour à l’hôpital.

Elle a donc donné plus d’explications sur son compte Snapchat : « Je vois que mon snapchat s’est affolé. Et que les vues ont augmenté (…) Il n’y a pas de bistouri. »

« Je vais vous arrêter tout de suite. Oui je me suis fait opérée, c’était rapide, mais qu’est-ce qu’était vraiment l’opération ? C’est tout simple. »

Sarah Fraisou a donc donné plus de détails sur cette opération : « J’ai posé un ballon gastrique. Je n’ai pas fait de sleeve, ni un bypass (…) C’est un choix personnel de ne pas avoir fait de sleeve. C’est une opération très lourde et à vie (…) »

« Je me suis donc fait poser un ballon gastrique. Et je ne m’attendais pas à autant de douleurs le lendemain. Je l’ai très mal vécu (…) La première semaine, j’ai perdu plus de 10 kilos (…) »

Sarah Fraisou obligée de se faire opérer au plus vite "Ça devenait dangereux" !
Sarah Fraisou obligée de se faire opérer au plus vite « Ça devenait dangereux » !

Sarah Fraisou : « J’étais obligée de l’enlever »

« Je n’arrivais plus à me nourrir (…) Je devais l’enlever à 6 mois maximum, mais à cause du confinement, je me suis retrouvée avec un ballon gastrique dans mon corps. Donc aujourd’hui, je l’ai retiré et je l’ai remplacé par un autre » 

Sarah Fraisou a donc expliqué qu’il fallait qu’elle se fasse opérer au plus vite.« Ça faisait huit mois que je l’avais et avec le Covid j’étais bloquée alors qu’on peut le garder six mois maximum normalement. J’étais obligée de l’enlever, ça pouvait devenir dangereux pour mon estomac. « 

Sarah Fraisou reste fière du résultat : « Je fais donc partie des cas les plus rares, j’ai perdu plus de 30 kilos avec mon ballon gastrique. Alors qu’on perd normalement 10 à 15 kilos maximum, moi j’en ai perdu 32. »