fbpx
Buzz
Partager sur

Ricardo: obligé de se « séparer » de sa fille, « je préfère ça que d’être privé d’elle » !

Ricardo: obligé de se « séparer » de sa fille, « je préfère ça que d’être privé d’elle » !
Partager
Partager sur Facebook

Le juge a obligé Ricardo de s’éloigner de Nehuda et sa fille. Le jeune homme a accepté la décision et préfère cela, plutôt que d’être privé d’elles

Ricardo et Nehuda ont peut-être été relaxés, pourtant, ils ne peuvent pas vivre comme bon leur semble. En effet, le juge a décidé que Ricardo ne pouvait voir sa fille qu’en présence d’une personne pour surveiller. Mais le jeune homme accepte cette décision et préfère cela plutôt que de ne plus la voir du tout.

Ricardo séparé de sa fille

Pendant un temps, Ricardo ne va pas pouvoir voir sa fille tout seul. Mais cela ne le dérange pas. Il préfère cette situation plutôt que de ne plus la voir du tout. En effet, interrogé par Public, le compagnon de Nehuda a balancé : « Je préfère ça que d’être privé d’elle. Je suis même content que quelqu’un puisse constater quel genre de père je suis. »

Mais cela n’est qu’une question de temps. En effet, lorsque le juge a rendu cette décision, il ne savait pas encore qu’il ne s’agissait que d’un accident : « C’est encore en suspens, mais pas pour longtemps. La semaine dernière, quand il a statué sur la garde de Laïa, le juge n’avait pas encore les rapports d’expertise montrant que ce n’était qu’un accident et rien d’autre. Maintenant qu’il a le rapport de reconstitution détaillée des faits et l’expertise psychologique, ce n’est plus qu’une question de temps. J’attends le non-lieu, je suis confiant »

Ricardo et Nehuda donnent leur version

Toujours dans une interview pour Public, Ricardo et Nehuda ont donné pour la première fois leur version des faits. Ils ont été accusés de violences envers leur enfant. Mais ils n’avaient pas encore pu indiquer ce qu’il s’était vraiment passé :

« Beaucoup de choses ont été dites sur son état. On a parlé de multiples fractures. En réalité, Laïa a eu une fracture incomplète déplacée du maxillaire. Elle n’a pas subi de chirurgie. Aujourd’hui elle va beaucoup mieux. Elle aurait pu sortir de l’hôpital au bout de six jours. Mais avec la procédure, ils l’ont gardée. »