fbpx
Buzz
Partager sur

Qui Veut Epouser Mon Fils: une ancienne casteuse balance sur les coulisses du programme !

Qui Veut Epouser Mon Fils: une ancienne casteuse balance sur les coulisses du programme !

Durant le talk-show Swift, une ancienne casteuse de Qui Veut Epouser Mon Fils a fait des révélations sur les conditions de tournage du programme

Vous connaissez sans doute Laura Calu. La jeune femme est une humoriste qui fait des vidéos sur Youtube. Mais elle avait un pied dans la téléréalité avant de devenir Youtubeuse. En effet, vous ne le saviez peut-être pas, mais celle-ci était casteuse pour l’émission Qui Veut Epouser Mon Fils. D’ailleurs, invitée sur le talk-show Swift, Laura Calu a fait d’énormes révélations sur les conditions de tournage du programme.

Qui Veut Epouser Mon Fils : Laura Cali a détesté son métier

Laura Calu ne sera pas restée casteuse très longtemps. En effet, celle qui travaillait sur l’émission Qui Veut Epouser Mon Fils, a détesté son métier lorsqu’elle était sur TF1. Elle n’a pas hésité à le faire savoir durant le talk-show Swift, diffusé sur Youtube :

« J’ai détesté ce taf. C’est ce qui a fait que je n’ai plus de télé chez moi. Je faisais ça parce que j’avais besoin de manger. J’étais intermittente du spectacle ».

Qui Veut Epouser Mon Fils : les candidats, des bouts de viande ?

Si vous attendiez d’avoir des noms, vous pouvez encore attendre. Laura Calu n’a pas souhaité dévoiler les personnes en question. Toutefois, l’ancienne casteuse de Qui Veut Epouser Mon Fils, n’a pas hésité à accuser les conditions déplorables du tournage. Et notamment assurer, que les jeunes femmes, et les jeunes hommes, étaient « des bouts de viande » :

« Je n’ai pas envie forcément de balancer des noms, mais la manière dont on traite les candidats… Les gens sont des bouts de viande qui récoltent de la thune. On est prêt à faire souffrir les gens, à leur faire miroiter des choses, les faire parler de leur vie privée (…) ‘Ah tiens, sa mère est morte, on va en parler, ça va buzzer !’… J’ai trouvé ça horrible, pour moi, la télé c’est l’enfer ».