fbpx
Buzz
Partager sur

Les Princes de l’amour 4: Ginie clashe Gabano, « c’était un choix par dépit » !

Les Princes de l’amour 4: Ginie clashe Gabano, « c’était un choix par dépit » !

Ginie a accordé une interview à Sam Zirah. Durant l’échange Skype, la candidate des Princes de l’amour 4 a indiqué qu’elle avait choisi Gabano « par dépit »

Ginie a été connue du public durant son passage dans Secret Story 6. Quelques années plus tard, la jeune femme est revenue dans la téléréalité en participant aux Princes de l’amour 4. Mais elle n’en gardera certainement pas un bon souvenir. En effet, la jeune femme a indiqué à Sam Zirah qu’elle avait choisi Gabano par dépit.

Les Princes de l’amour 4 : Gabano par dépit

En réalité, Nikola Lozina devait participer aux Princes de l’amour 4. Mais le jeune homme s’est mis en couple entre temps avec Jessica. Mais c’était pour lui que Ginie était censée venir. En effet, elle a précisé : « Il y avait un autre prince qui devait venir à la base et il n’est finalement pas venu. C’était Nikola, je l’avais finalement choisi car je me suis dit que ça pouvait être marrant (…) C’est un grand garçon aux yeux clairs. J’aime bien les garçons qui sont très européens. »

Avant de préciser qu’elle avait donc choisi Gabano mais, malgré le fait qu’il était bien physiquement, ne lui correspondait pas : « C’est un très beau garçon, il a un très physique (…) Mais après, je n’aime pas les garçons typés. Je préfère les petits européens. Physiquement je le trouvais bien, mais au fur et à mesure, je me demandais ce que je faisais là. »

Les Princes de l’amour 4 : Gabano boycottait Ginie

De plus, Gabano ne calculait pas vraiment Ginie. Déjà que la candidate des Princes de l’amour 4 n’était pas venue pour ce prince, ce dernier ne la draguait même pas. C’est ce qu’elle a confié à Sam Zirah : « Je ne me suis pas sentie draguée en tout cas. […] Quand on était en off, il ne me calculait vraiment pas. C’est vraiment quand il y avait les caméras et qu’on était en plein tournage qu’il faisait un peu des efforts parce qu’on est là pour ça à la base. »

Avant de conclure en expliquant qu’elle avait trouvé la situation vexante : « A la longue, c’était très lourd parce que tu viens pour séduire la personne à la base et s’il n’y a pas de retour, ça devient très pesant. […] Quand la personne ne veut pas accepter la séduction, c’est très blessant et vexant. »