fbpx
Buzz
Partager sur

Les Princes de l’amour 5: Tiphanie clashe la production !

Les Princes de l’amour 5: Tiphanie clashe la production !

Dans un entretien accordé à Public, Tiphanie a taclé la production des Princes de l’amour 5 et le comportement de Marvin

Tiphanie avait déjà balancé sur le comportement de Marvin dans Les Princes de l’amour 5 il y a quelques jours. Mais elle n’avait pas vraiment parlé de la production. C’est désormais chose faite dans un entretien accordé à Public. En effet, elle a taclé le comportement de celle-ci.

Les Princes de l’amour 5 : Tiphanie critique Marvin

Tiphanie aurait eu très peur sur le tournage des Princes de l’amour 5. Le comportement de Marvin l’a beaucoup inquiétée et elle n’a pas hésité à le faire savoir : « J’ai surpris Marvin en train de mettre des claques sur les fesses d’autres prétendantes (…). J’étais scandalisée par son attitude. J’ai décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec lui ».

Avant d’ajouter : « Il ne m’a pas lâchée, déversant sur moi des torrents d’insultes. Sur ma mère, sur moi… il ne m’a rien épargné ».

Les Princes de l’amour 5 : Tiphanie et la production

Mais ce qui a le plus choqué Tiphanie, c’est finalement la production. En effet, la candidate des Princes de l’amour 5 a fait des révélations sur celle-ci. En indiquant, tout d’abord : « C’était très étrange car j’ai été convoquée par la suite pour venir regarder Marvin en train de faire de la musculation (…). C’était vraiment surréaliste, j’ai vraiment eu l’impression d’être piégée. Marvin s’est mis à me hurler dessus devant les autres candidats (…). On m’a ensuite ordonné de faire mes valises. »

Puis en expliquant qu’elle laissait totalement faire Marvin, ce qui a encore plus choqué Tiphanie. Selon elle, le jeune homme avait les pleins pouvoirs au cours du tournage :On m’a indiqué contractuellement que je devais encore rester. C’est l’expérience la plus traumatisante de ma vie (…). Je suis vraiment dégoûtée par le montage de l’émission. Marvin n’a pas été représenté tel qu’il est vraiment dans la réalité et surtout, j’ai bien le sentiment qu’on l’a laissé agir en toute impunité. »