fbpx
Buzz
Partager sur

Les Princes de l’amour 5: Mathieu, pas étonné par le baiser entre Mélanie et Benjamin ?

Les Princes de l’amour 5: Mathieu, pas étonné par le baiser entre Mélanie et Benjamin ?

Sur Snapchat, Mathieu, venu pour Mélanie dans les Princes de l’amour 5, a réagi au baiser entre sa Princesse, et Benjamin

Dans les derniers épisodes des Princes de l’amour 5, Benjamin et Mélanie se sont avoués leurs sentiments et se sont embrassés. Pourtant, les deux sont censés séduire leurs prétendants et prétendantes. Mais ce baiser n’a pas étonné beaucoup de monde. En effet, Selim a d’abord raconté à Sam Zirah qu’il avait déjà vu les deux se rapprocher en OFF. Mathieu Assez, sur Snapchat, a confirmé les propos de Selim.

Les Princes de l’amour 5 : Mathieu pas étonné

Venu pour Mélanie dans Les Princes de l’amour 5, Mathieu a eu la mauvaise surprise de la voir succomber au charme de Benjamin. Pourtant, le beau gosse aux cheveux argents ne semblait pas vraiment étonné par ce rapprochement. En effet, il a récemment confié sur Snapchat : « On s’en doutait tous dans la villa, parce qu’ils étaient quand même très proches en OFF. Mais elle avait le bénéfice du doute parce que je n’en avais pas la preuve formelle jusqu’à maintenant. C’est pour ça que je ne me faisais pas tant de souci que ça. »

Avant d’ajouter : « Concernant le fait, à savoir pourquoi on ne se parlait pas forcément, je suis quelqu’un de réservé. Je n’aime pas me livrer comme ça et je savais très bien qu’elle sortait d’une relation compliquée. C’était une pistache fermée. Il n’y avait qu’avec Ben avec qui elle parlait vraiment ».

Les Princes de l’amour 5 : Selim confirme

Avant les déclarations de Mathieu, un autre candidat des Princes de l’amour 5 a indiqué qu’il n’était pas étonné non plus. Il s’agit de Sélim, l’ancien prétendant d’Aurélie Dotremont. Ce dernier a confié à Sam Zirah :

tu dois passer du temps avec tes prétendant(e)s pour apprendre à les connaître, les titiller et jouer au jeu du chat et de la souris. Mais ça au lieu de l’avoir avec leurs prétendants respectifs, ils l’avaient beaucoup entre eux ».