fbpx
Buzz
Partager sur

Les Princes de l’amour 4: Adrien évoque son addiction et se voit soutenu par ses fans !

Les Princes de l’amour 4: Adrien évoque son addiction et se voit soutenu par ses fans !

Sur Instagram, Adrien des Princes de l’amour 4 a parlé de son addiction. Le jeune homme s’est vu soutenir par ses fans juste après son post

Vous trouvez qu’Adrien des Princes de l’amour 4 est trop musclé ? Qu’il en fait trop par rapport à la musculation ? Et qu’il ne jure que par cette pratique ? Il est tout simplement esclave de cela. En effet, le boyfriend d’Elsa a annoncé une triste nouvelle à ses fans. S’il est autant accro à la salle de sport, c’est parce qu’il est malade. Il a expliqué souffrir de bigorexie. Adrien a indiqué ce que cela signifiait dans un long texte sur Instagram.

Les Princes de l’amour 4 : Adrien parle de sa maladie

Adrien ne va pas en mourir, en revanche, il va être dépendant du sport à vie. En effet, le candidat des Princes de l’amour 4 souffre de bigorexie et a donc souhaité expliquer ce que cela signifiait, à ses fans :

« La bigorexie, maladie reconnue par l’OMS. C’est une addiction qui concerne les personnes devenues dépendantes d’une pratique excessive du sport. 15% environ des personnes qui pratiquent entre 1 et plusieurs heures de sport par jour peuvent être touchées par la bigoréxie. Le risque de dépendance est présent chez les sportifs amateurs qui dépassent environ 10H par semaine. Cette addiction oblige la personne atteinte à ne plus pouvoir se passer de sport. Celle ci ne se sent pas bien lorsqu’elle ne peux pratiquer son activité sportive. Voila le résumé de ma vie. »

Les Princes de l’amour 4 : Adrien soutenu par ses fans

En apprenant sa maladie, les fans du candidat des Princes de l’amour 4 se sont alors empressés de lui apporter leur soutien :

« Oh merde je suis désolée mon pauvre Ad je sais pas si sa se soigne. Mais sache que si sa se soigne bah bon courage. » Ou encore : « wow! C’est un peut comme être dépendant à la cocaïne sauf que toi ta cocaïne c’est le sport. Très franchement c’est mieux comme ça. Le sport est toujours plus saint que la drogue ! Et quand on te vois on a envie de faire du sport. » Et enfin : « J’ai faillit pleurer … Tt se que je peux te dire c’est que moi je te soutiendrais tout le temps et voilà j’espère que tt se passera bien dans ta vie avec Elsa ».