fbpx
Buzz
Partager sur

Pekin Express: Alizée et Maxime critiqués, Stéphane Rotenberg prend leur défense !

Pekin Express: Alizée et Maxime critiqués, Stéphane Rotenberg prend leur défense !

Dans une interview pour Télé-Loisirs, Alizée et Maxime de Pekin Express, ont souhaité se défendre face aux critiques qu’ils ont reçues

Dès le premier épisode de Pekin Express, Alizée et Maxime ont reçu une pluie de critiques. En effet, les tourtereaux ont agacé les téléspectateurs. Notamment à cause de leur portrait. Dans ce dernier, Maxime n’a pas hésité à se montrer au volant de sa Porsche. Il n’en fallait pas moins aux internautes pour tacler le jeune homme et sa compagne. Au micro de Télé-Loisirs, ils ont souhaité se défendre.

Pekin Express : Alizée et Maxime se défendent

Mais Alizée et Maxime n’ont pas souhaité rester muets. Les deux candidats de Pekin Express ont été très étonnés de la réaction des internautes. Pour se défendre, ils ont expliqué que leurs déclarations avaient été faites sur le ton de l’humour. Mais apparemment, cela n’aurait pas été compris par tout le monde :

« Nous avons été très surpris par ces commentaires. Les phrases qui ont choqué, c’était des phrases dites sur le ton de l’humour. »

Pekin Express : Stéphane Rotenberg défend ses candidats

Mais à l’image de Denis Brogniart pour les candidats de Koh-Lanta, Stéphane Rotenberg, animateur de Pekin Express, a lui aussi souhaité défendre ses poulains. L’animateur a assuré qu’Alizée et Maxime était un duo très marrant et qui assument le fait d’avoir de l’argent : « Ils me bluffent et me font marrer. J’aime le fait qu’ils assument leur goût du luxe et des belles choses. C’est rare aujourd’hui en France d’accepter de montrer sa Porsche dans un portrait télé »

Avant d’expliquer que s’ils montraient autant leur richesse, c’est parce qu’ils sont partis de rien et ont pu compter que sur eux-mêmes : « Ils assument même s’ils savent que c’est clivant et que certains téléspectateurs vont s’enflammer. Ils sont assez fiers de leur parcours car ils ne doivent leur réussite qu’à eux-mêmes ».