fbpx
Buzz
Partager sur

Moundir et les apprentis aventuriers 3: giflé par Mélanie, Sébastien donne sa version !

Moundir et les apprentis aventuriers 3: giflé par Mélanie, Sébastien donne sa version !

Mélanie a récemment avoué avoir giflé Sébastien dans Moundir et les apprentis aventuriers 3. Ce dernier a donné sa version

Dans les derniers épisodes de Moundir et les apprentis aventuriers 3, une violente dispute entre Mélanie et Sébastien a éclaté. Suite à cela, la jeune femme a sonné la cloche d’abandon. Elle s’est récemment exprimée suite à cet acte. Selon elle, durant sa dispute avec Sébastien, elle lui aurait donné une gifle. Pourtant, le principal concerné n’a pas tenu la même version.

Moundir et les apprentis aventuriers 3 : la version de Sébastien

Selon Sébastien, Mélanie n’aurait pas seulement donné une gifle. D’après le candidat de Moundir et les apprentis aventuriers 3 aurait pu lui crever l’œil selon lui. En effet, il a indiqué sur son compte Snapchat : « Quand tu as insulté Hillary, tu es allée trop loin. Pendant toute l’aventure, tu as été ingérable. Si je ne m’étais pas mis entre Hillary et toi, tu aurais tapé Hillary. Il y avait tellement de haine en toi, tu étais hystérique.. »

Avant d’ajouter : « Tu n’as pas essayé de me mettre une petite gifle, je me suis mis entre toi et Hillary et tu as essayé de m’arracher l’oeil et malgré ça, j’ai dit à la production que je ne voulais pas gâcher l’aventure de Nikola donc j’ai demandé des excuses. Tu n’es pas pardonnable Mélanie. Apprends le respect ! »

Moundir et les apprentis aventuriers 3 : la version de Mélanie

Comme vous vous en doutez, Mélanie n’a pas tenu le même discours et a une version totalement différente. La candidate de Moundir et les apprentis aventuriers 3 s’était exprimée avant Sébastien sur cette histoire. Elle avait expliqué :

« Je pense que tout le monde aurait eu envie de le frapper et l’aurait frappé. Ils se sont mis à deux sur moi, malgré tout, la production est venue me voir et m’a dit de choisir : soit je m’excuse, soit je sonne la cloche. Et par fierté, j’ai décidé de sonner la cloche »