fbpx
Buzz
Partager sur

MELAA4: Tressia et Vincent Shogun balancent « Nathanya est trop fragile »

MELAA4: Tressia et Vincent Shogun balancent
Partager
Partager sur Facebook

Vincent Shogun et Tressia ont donné leur avis sur leurs camarades de Moundir et les apprentis aventuriers 4 notamment Nathanya.

Après un retour entre Ch’tis bien remarqué dans les Marseillais Asian Tour, Tressia et Vincent Shogun sont à l’affiche de Moundir et les apprentis aventuriers 4. D’ailleurs, ils sont les premiers à atterrir sur la plage de la dernière chance. Mais qu’ont-ils pensé des autres candidats ? Ils ont donné leur avis au micro de Sam Zirah.

Tout d’abord, le duo orange a révélé ce qu’il pense des nouveaux candidats. Ainsi, Tressia et Vincent Shogun déclarent:

« Ils sont bons mais ils sont moins naturels. Ils savent quoi faire. Il faut des clashs, il faut de l’amour (…) Nathanya est encore faible. Elle est fragile. Elle a pas mal pleuré là-bas. Ca faisait de la peine. Elle ne voulait plus faire de télé à la base. C’est une fille très bien, trs gentille. Mais il faut avoir les épaules pour Moundir ».

Vincent Shogun: sa superbe déclaration à Tressia

Et si les deux candidats de Moundir et les apprentis aventuriers 4 se connaissent depuis des années, le tournage les a rapproché. D’ailleurs, Vincent en profite pour faire une déclaration à Tressia qui a refait faire ses fesses:

« Je t’adore, tu es ma meilleure amie. Et je t’adore, je t’adore, je t’adore. Tu es une très bonne personne. Je t’apprécie beaucoup. Tu es mon amie. Je peux compter sur toi. Maintenant au matin comme le soir comme pendant toute ma vie. Je pense que si j’ai un problème, tu seras là pour moi. »

De son côté, Tressia lui dit: « Je t’ai connu il y a sept ans, tu étais un petit canard on va dire. Je t’ai vraiment trouvé changé. On s’est rapprochés sur Moundir. J’ai découvert un autre Vincent. Et pareil, je sais que je peux compter sur toi pendant un petit moment même toute ma vie (…) T’étais mon rayon de soleil dans l’aventure ». Des paroles trop mignonnes, n’est-ce pas ?