fbpx
Buzz
Partager sur

MELAA 4: Tressia et Vincent auraient « vomi » à leur retour en France!

MELAA 4: Tressia et Vincent auraient « vomi » à leur retour en France!
Partager sur Facebook

Interrogés par Purepeople, Tressia et Vincent de MELAA 4 ont fait savoir qu’ils avaient eu mal au ventre à leur retour en France

Manger ce que l’on souhaite durant toute sa vie et être obligé de se restreindre, voire, rien manger, en quelques jours. C’est ce que vivent les candidats de Moundir et les apprentis aventuriers 4 (MELAA 4). En effet, tous les aventuriers le savent désormais: ce ne sont pas des vacances qui les attendent dans ce programme. Bien que l’émission ne soit pas une télé-réalité de survie « pure et dure » comme l’a fait savoir Moundir, le manque de nourriture est bien présent. C’est pourquoi, lorsque les aventuriers sont rentrés en France, certains ont eu du mal à reprendre leurs habitudes. Tressia et Vincent, par exemple, ont fait savoir à Purepeople qu’ils s’étaient jetés sur « tout ce qui bougeait » lorsqu’ils sont rentrés. Mais leur ventre n’était plus habitué à stocker tout ce qu’ils ingurgitaient. C’est pourquoi, les deux ont eu quelques soucis comme ils le font savoir:

 « Souvent, on mange comme des dingues quand on rentre. Mais on a mal au ventre après. Et on vomit. J’ai eu mal au ventre aussi. On n’a pas envie de manger du riz ou quelque chose de sain après l’aventure. On a envie de manger du gras. (…) Du coup, notre estomac n’est pas content. »

MELAA 4: les candidats n’ont droit à rien

Comme nous vous le disions, MELAA 4 est un programme de survie, mais pas aussi dur et restreint que Koh-Lanta ou autre. D’ailleurs, Moundir a souhaité le rappeler. Malgré tout, même si l’émission et moins « survie » que les autres, cela n’empêche en rien les candidats à avoir leur portable, dormir à l’hôtel, ou manger ce qu’ils veulent. L’animateur de l’émission a souhaité le rappeler: « Ils n’ont absolument pas de téléphone portable pendant l’aventure. Je n’aurais jamais accepté cela. Mais en cas d’événement gravissime en France, la production peut exfiltrer un candidat pour qu’il passe un coup de fil »

L’animateur de MELAA 4 rappelle ensuite: « Ce qu’il faut comprendre c’est que Moundir et les apprentis aventuriers n’est pas une émission d’aventure pure et dure. C’est pour cela que j’évite toutes les comparaisons avec Koh-Lanta, The Island ou autres… On était dans des conditions difficiles pour leur niveau de survie ».