fbpx
Buzz
Partager sur

MELAA 4: Moundir assure ne pas « se mêler des histoires de culottes »!

MELAA 4: Moundir assure ne pas « se mêler des histoires de culottes »!
Partager
Partager sur Facebook

Dans MELAA 4 comme dans tous programmes, les candidats ont des amourettes. Moundir a assuré ne pas s’en mêler

Qui dit émission de téléréalité, dit le plus souvent, drague. En effet, les hommes et les filles adorent se tourner autour dans un programme. Eh ce, dans n’importe quelle condition. Preuve en est avec MELAA 4. Malgré la fatigue, le manque de nourriture, et les tensions, les aventuriers trouvent le temps de se draguer. Mais certains moments, l’amour disparaît pour laisser place au clash. En tout cas, l’animateur de l’émission ne semble pas être concerné par ces histoires. Dans un entretien accordé à Téléstar, Moundir assurait ne pas se mêler des « histoires de culottes »:

 « Dans ce genre d’émissions, ils ont leur aventure, leurs clashs, leurs embrouilles, en gros leurs histoires de culotte comme je l’appelle (…) il faut vraiment leur laisser, c’est très bon pour eux, c’est leur aventure, leur manière de s’exprimer (…) En aucun cas j’interviens quand ils s’embrouillent »

MELAA 4: Moundir ne choisit pas les candidats

Depuis que l’émission existe, certains fans pensent que Moundir a le dernier mot sur le casting. Pour certains, ce serait lui qui choisirait les participants de MELAA 4 et des autres saisons. Pourtant, cela serait totalement faux à en croire ses déclarations. Il explique: « J’en veux pas, je laisse la libre expression à la production qui choisit très bien ce magnifique casting que je trouve très homogène. Je préfère garder cette insouciance que j’ai lorsque je les rencontre le premier jour de l’aventure ».

L’animateur de MELAA 4 est aussi revenu sur un autre point, cette fois-ci au micro de Télé-Loisirs. En effet, il souhaite remettre les points sur les i en faisant savoir que son programme n’était pas une émission de survie pure et dure. C’est d’ailleurs pour cette raison que ses candidats ont droit à « plus de choses » que dans les autres programmes de survie: « Ce qu’il faut comprendre c’est que Moundir et les apprentis aventuriers n’est pas une émission d’aventure pure et dure. C’est pour cela que j’évite toutes les comparaisons avec Koh-Lanta, The Island ou autres… On était dans des conditions difficiles pour leur niveau de survie »<:cite>.