fbpx
Buzz
Partager sur

Meghan Markle et le Prince Harry: le couple serait « meurtri et vulnérable » !

Partager
Partager sur Facebook

Dans un documentaire sur leur voyage en Afrique, Meghan Markle et le Prince Harry ont fait des confidences sur leurs émotions !

Il y a plusieurs semaines, Meghan Markle et le Prince Harry ont fait une tournée en Afrique. Un documentaire a vu le jour concernant ce voyage. Intitulé « Harry & Meghan: An African Journey », les téléspectateurs ont pu voir sur ITV News, les interviews du couple princier. Et ce dernier a décidé de s’exprimer sur la pression médiatique qu’ils subissent très souvent. A coeur ouvert, le papa d’Archie a donné des infos sur sa relation conflictuelle avec son frère.

Il compare aussi le harcèlement médiatique dont est victime sa femme, à celui de sa mère, Diana. Meghan Markle, a aussi expliqué, au bord des larmes : « Ça a été très difficile, et lorsque vous avez un nouveau-né, vous savez… Surtout lorsque vous êtes une femme, ça fait beaucoup. Donc, ajoutez ça au fait d’essayer d’être une jeune maman ou une jeune mariée, eh bien… Aussi, merci de demander, parce que peu de personnes ont demandé si j’allais bien. Mais c’est une chose très réelle ce que je vis en coulisses ».

Meghan Markle et le Prince Harry au plus bas

D’après des rumeurs, la reine serait choquée par l’annonce de leurs émotions. Quant au Prince William, il serait très inquiet pour le mari de Meghan Markle. Tom Badby, réalisateur de ce documentaire et proche du Prince Harry a accordé une interview à ABC News. Il a confié : « Il me semble que j’ai simplement raconté l’histoire qui était devant moi, vraiment. Ce genre de chose est toujours une histoire, comme vous le savez. Et je suis parti faire un documentaire qui depuis le début devait être sur leur travail en Afrique ».

L’homme proche du Prince Harry a aussi ajouté : « Et un petit peu sur leur situation de vie actuelle. Et je savais que tout n’était pas si rose en coulisses. Je pense que la réalité que j’ai trouvée était celle d’un couple qui semblait un peu meurtri et vulnérable. Je pense qu’avec la santé mentale… Vous devez être très prudent avec les mots que vous utilisez. Mais voilà l’histoire que j’ai trouvée. Et il m’a semblé que c’était la bonne chose à faire d’un point de vue journalistique. Raconter l’histoire avec le plus d’empathie possible ». Reste à savoir si les tensions entre la presse et Meghan Markle s’amélioreront.