fbpx
Buzz
Partager sur

Maud (Koh-Lanta) suivie par TF1 après le tournage pour sa côté cassée !

Maud (Koh-Lanta) suivie par TF1 après le tournage pour sa côté cassée !

Au micro de TV Mag, Maud de Koh-Lanta a fait savoir que TF1 aurait suivi l’évolution de sa côte cassée après le tournage

Clo, Cindy, Aurélie, Steeve ou encore Maud vont savoir prochainement qui d’entre eux va être élu grand gagnant de Koh-Lanta. La dernière, si nous avions pu l’interroger avant l’aventure, n’aurait jamais imaginé une seule seconde atteindre le carré final. Notamment à cause de ses nombreuses péripéties pendant l’aventure. Le manque de nourriture ou encore sa côté cassée aurait pu avoir raison de sa participation.

Pourtant, celle qui a perdu énormément de poids dans Koh-Lanta a su tenir jusqu’au bout, même avec une blessure très handicapante. D’ailleurs, dans une interview accordée à TV Mag, elle revient sur cette fameuse côté cassée. L’aventurière assure que TF1 aurait suivi l’évolution de cette « injure », même après le tournage:

 « J’ai tout de suite fait des radios. J’ai été excellemment bien suivie par TF1. Pour ne pas avoir à retourner systématiquement à Paris, j’ai été suivie par un médecin en Belgique. Et je tenais au courant celui de la production. Et honnêtement, ça fait seulement quinze jours que je ne souffre plus. Mais je ne regrette rien car on ne vit qu’une fois Koh-Lanta. Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre. »

Koh-Lanta: Maud continue malgré la blessure

En tout cas, Maud a épaté les téléspectateurs mais aussi les aventuriers, en continuant le tournage malgré sa côté cassée. La candidate de Koh-Lanta fait savoir que le médecin du jeu lui a proposé un suivi quotidien jusqu’à la fin du jeu et qu’il lui aurait donné des antidouleurs.

Pour ce qui est des médicaments, la candidate de Koh-Lanta reconnaît qu’elle ne voulait pas en avoir trop, sous peine de « dire n’importe quoi »:

 « Sur le moment, j’ai très mal car je me suis cassée une côte. La seule chose à faire en priorité est de vérifier qu’il n’y a pas de pneumothorax. Je suis tout de suite prise en charge par le médecin qui m’ausculte. Après, que la côte soit cassée ou fêlée, il n’y a rien à faire. Je me suis déjà cassé une côte donc je savais que personne ne pouvait rien faire. J’ai pris la décision de continuer tout en étant surveillée par le médecin. Eh j’ai eu des antidouleurs mais pas trop non plus sinon ça faisait dire n’importe quoi. Je ne suis jamais sentie en danger car j’étais suivie par le médecin. »