fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais vs le reste du monde: Nikola et Anthony balancent, « c’est jouissif de gagner la coupe » !

Les Marseillais vs le reste du monde: Nikola et Anthony balancent, « c’est jouissif de gagner la coupe » !

Interrogés par Télé-Loisirs, Anthony et Nikola des Marseillais vs le reste du monde, ont indiqué être heureux d’avoir remporté la coupe

Les Marseillais ont perdu ! En effet, c’est l’équipe du reste du monde qui a soulevé la coupe des Marseillais vs le reste du monde, au grand désarroi des internautes. Mais Nikola et Anthony s’en moquent. Ils ont remporté le trophée et en sont très heureux.

Les Marseillais vs le reste du monde : Nikola et Anthony, heureux

Nikola et Anthony sont comme deux grands enfants. En effet, les deux ont mené leur équipe à la victoire finale dans Les Marseillais vs le reste du monde. Le premier a indiqué à Télé-Loisirs : « au moment où je soulève la coupe, je ressens un sentiment d’accomplissement, un sentiment de travail fini, de joie et de fierté. J’ai été bien entouré cette année, j’ai eu les bons partenaires et, on a gagné ! » Avant que son « bras droit » balance : « mon parcours a été semé d’embûches avec mes alliances et mes trahisons… Alors, j’étais heureux parce que j’avais pas fait tout ça en vain ! »

Dans la suite de l’interview, les deux ont avoué être « heureux » de voir la tête de leurs adversaires, dépitées : « C’était tellement drôle de voir leurs têtes déconfites. Ils pensaient vraiment soulever la coupe, ils se la racontaient.. c’était jouissif de gagner la compétition parce que tout au long de l’aventure, nous étions à la traîne. Alors la victoire a été encore plus belle. Et leur déception, aussi belle à voir ! »

Les Marseillais vs le reste du monde : la victoire, au détriment de l’amitié ?

Certains candidats des Marseillais ont taclé les choix de l’équipe du reste du monde. En effet, certains pensent qu’ils ont privilégié la victoire, au détriment de l’amitié. Anthony, des Marseillais vs le reste du monde, s’est défendu :

« je pense qu’il faut dissocier amitié et compétition. L’élimination de Julien, c’était vraiment pour déstabiliser les Marseillais et, ils ont eu du mal à le comprendre. Ce n’était pas parce qu’on ne l’aimait pas. Mais, c’était notre dernière carte et si on ne l’avait pas fait, on n’aurait peut-être pas soulevé la coupe. »