fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais vs le reste du monde: annoncée dans l’émission, Julia Paredes pousse un violent coup de gueule !

Les Marseillais vs le reste du monde: annoncée dans l’émission, Julia Paredes pousse un violent coup de gueule !

Après un article de Gossip TV Off l’annonçant dans Les Marseillais vs le reste du monde, Julia Paredes a souhaité pousser un violent coup de gueule

Il y a quelques jours, le média Gossip TV Off annonçait Julia Paredes dans les Marseillais vs le reste du monde. La jeune femme n’a pas été satisfaite par les termes employés par le média pour écrire son article, et n’a pas hésité à le faire savoir.

Les Marseillais vs le reste du monde : Julia Paredes en colère

Ce qui n’a pas plu à Julia Paredes ? Le fait que le média indique qu’elle « abandonne son enfant » pour participer aux Marseillais vs le reste du monde. En effet, le site a écrit : « Après l’affaire Nehuda et Ricardo, Julia abandonne son bébé : découvrez pourquoi. »

Cela n’a pas plu à la jeune mère et n’a pas hésité à le faire savoir : « C’est juste honteux d’employer ces termes. Quand vous lisez l’article c’est juste que soi-disant je repars en tournage et donc que j’abandonne mon enfant. »

Les Marseillais vs le reste du monde : Julia Paredes ne va pas dans l’émission

Après avoir poussé son coup de gueule, la jeune maman a mis les points sur les i quant à sa participation aux Marseillais vs le reste du monde. Julia Paredes a annonçait qu’elle n’allait pas partir pour le tournage : « Non je ne repars pas en tournage. Et même si c’était le cas un jour, mon enfant ne serait pas du tout abandonné. Elle serait avec ma mère et dans ma famille. »

Avant d’ajouter : « quand des parents partent travailler de 7h du matin à 20h par exemple. Qu’ils mettent leurs enfants chez une nourrice tous les jours. Et qu’ils n’ont leurs enfants que le week-end parce que c’est normal il faut bien qu’ils travaillent pour nourrir leur famille. Ben là on dit rien. Pour des filles qui font de la télé-réalité, un mois ou deux dans l’année, là, on les critique forcément. On les traite de mauvaises mères, on soupçonne même leur enfant d’être maltraité. »