fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais South America: Liam avoue, « je vais faire repulper mes lèvres » !

Les Marseillais South America: Liam avoue, « je vais faire repulper mes lèvres » !

Liam a été critiquée sur sa chirurgie esthétique. La candidate des Marseillais South America a indiqué ce qu’elle avait fait refaire chez elle

Quand une candidate de téléréalité a eu recours à de la chirurgie esthétique, elle est toujours très critiquée. Liam, des Marseillais South America n’échappe pas à la règle. La jeune femme a fait plusieurs injections à ses lèvres et ses haters ne se gênent pas pour lui rappeler. Interrogée par Public, celle qui est originaire de Saint-Tropez, a annoncé que malgré les critiques, elle allait de nouveau faire des injections.

Les Marseillais South America : le père de Liam, pas d’accord

Liam est une grande fille, mais cela n’empêche pas son père de donner son avis. Et ce dernier n’est pas vraiment d’accord pour que la candidate des Marseillais South America fasse de nouvelles injections à ses lèvres. Mais elle s’en moque légèrement : « Mon père voudrait que je me calme avec mes injections… mais je me sens plus jolie avec des lèvres très pulpeuses. Je vais peut-être encore les faire repulper cet été ! »

Elle a ensuite expliqué les opérations qu’elle avait faites : « Une bonne fois pour toutes : j’ai fait refaire mes seins à 18 ans. Je suis passée d’un bonnet B à un bonnet C. L’année dernière, On m’a posé de nouvelles prothèses. Aujourd’hui, j’ai un bonnet D. Je n’ai pas d’implants dans les fesses, et n’ai pas fait de rhinoplastie. En revanche, oui, je fais augmenter le volume de mes lèvres en me faisant injecter de l’acide hyaluronique. C’est tout ! »

Les Marseillais South America : la revanche de Liam

L’an dernier, Liam avait failli participer à Secret Story. Malheureusement, la diffusion de sa sextape avait eu raison de sa participation. Aujourd’hui, la jeune femme participe aux Marseillais South America a pu prendre sa « revanche » :

« C’est clair ! L’année dernière, la prod de Secret Story a pris peur en découvrant l’existence de ma sextape. Ils m’ont écartée du jeu sans m’expliquer pourquoi. Après mon éviction, la production des Anges m’a proposé trois mois de tournage, payés 3 500 euros la semaine. Mais j’ai décliné. J’ai la chance de venir d’un milieu très aisé, mon papa est gérant d’une plage privée à Saint-Tropez. »