fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais en Australie: Jessica assume sa cellulite, « je ne vais pas m’empêcher de montrer mon corps » !

Les Marseillais en Australie: Jessica assume sa cellulite, « je ne vais pas m’empêcher de montrer mon corps » !
Partager sur Facebook

Sur Snapchat, Jessica des Marseillais en Australie a poussé un coup de gueule contre les personnes critiquant son physique et sa cellulite

Quand on est candidat de téléréalité, il est impossible de ne pas recevoir de critiques. La plupart le savent et assument leur défaut. Comme Jessica Thivenin. En effet, la candidate des Marseillais en Australie a récemment poussé un coup de gueule contre les personnes critiquant le fait qu’elle ait de la cellulite.

Les Marseillais en Australie : Jessica pousse un coup de gueule

Ce n’est pas la première fois que Jessica pousse un coup de gueule. Cette fois-ci, c’est au sujet de sa cellulite. De nombreux internautes ont critiqué le fait qu’elle ait de la cellulite. C’est pourquoi, la candidate des Marseillais en Australie a confié :

« J’ai toujours dit que j’avais de la cellulite, tout le monde le sait, on s’en fout. Je me montre à la télé en maillot de bain ou en short toute la journée, je ne vais pas m’empêcher de montrer mon corps parce que j’ai de la cellulite. Je suis très bien avec, ce n’est pas vous qui allez m’en empêcher ».

Les Marseillais en Australie : Jessica, complexée

Et si Jessica assume pleinement le fait d’avoir de la cellulite, c’est parce que plus jeune elle était complexée. En effet, toujours sur Snapchat, la candidate des Marseillais en Australie a indiqué qu’elle était très maigre plus jeune. Beaucoup pensaient qu’elle était anorexique. C’est pourquoi, aujourd’hui, elle se laisse « kiffer » : « Quand j’étais jeune, j’étais très complexée parce que j’étais très très maigre, tout le monde me demandait si je n’étais pas anorexique. Au collège, je rentrais dans du 34 mais j’étais grande donc c’était trop court en bas et le 36 était trop large en haut. Maintenant, oui j’ai de la cellulite, je me suis un peu laissée aller, je me laisse kiffer en fait. A tout moment je me fais écraser par un camion, au moins j’aurais kiffé ma vie en fait. […] Pour l’instant je vis très bien avec ».

Avant de conclure : « N’écoutez pas les gens, kiffez-vous, laissez-vous vivre. Faites ce que vous avez envie de faire de votre vie. Quoiqu’il arrive, les gens critiqueront toujours. Les filles, ne vous inquiétiez pas, tout le monde est beau, avec ses formes, ses rondeurs, sa maigreur… Les photos des magazines sont photoshopées. La fille parfaite n’existe pas ».