fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais en Australie: Benjamin Samat, au casting de La Villa des Cœurs Brisés 4 ?

Les Marseillais en Australie: Benjamin Samat, au casting de La Villa des Cœurs Brisés 4 ?
Partager
Partager sur Facebook

Dans une interview accordée à Purebreak, Benjamin Samat des Marseillais en Australie, a indiqué s’il allait participer à La Villa des Cœurs Brisés 4

Benjamin est toujours apparu dans des programmes de romance. Sa première apparition s’est faite dans La Belle et ses princes 3. Suite à cela, il a participé à plusieurs saisons des Princes de l’amour. Malgré tout, il fait partie du casting des Marseillais en Australie. Toutefois, serait-il prêt à revenir dans une émission qui l’a vu naître et aller dans La Villa des Cœurs Brisés 4 ? Il a donné la réponse dans une interview accordée à Purebreak.

Les Marseillais en Australie : Benjamin dans la Villa des Cœurs Brisés 4 ?

Beaucoup sont persuadés que Benjamin va finir dans La Villa des Cœurs Brisés 4. Pourtant, le candidat des Marseillais en Australie ne semble pas vraiment prêt. En effet, interrogé par Purebreak, il a indiqué qu’il était bien avec Les Marseillais et qu’il ne comptait pas changer de si tôt :

« Tout monde me le demande même des Marseillais et des candidats des Princes de l’amour me disent ‘tu vas faire la villa’. Aujourd’hui, je suis avec les Marseillais à la mort. Maintenant, c’est fini. De toute façon, je n’ai jamais changé de chaîne et ce n’est pas demain la veille que je vais changer ».

Les Marseillais en Australie : Benjamin, toujours en contact avec Mélanie ?

Si Benjamin participait à La Villa des Cœurs Brisés 4, il pourrait bien retrouver Mélanie Dedigama. Mais est-ce que le candidat des Marseillais en Australie, et l’ex de Bastien Grimal, sont encore en contact ? Là encore, le beau gosse a répondu :

« On a eu une relation en in comme en off. On nous a vu nous embrasser en soirée, mais la relation que l’on voit à l’écran, on l’avait depuis le début de l’aventure. Les autres prétendants diront qu’on se cachait alors que ce n’est pas vrai. Dès qu’il y avait les caméras, on était exactement les mêmes que quand il n’y en avait pas ».