fbpx
Buzz
Partager sur

Mariés au premier regard: Benoît indique qui paie le mariage, les psychologues et les divorces !

Mariés au premier regard: Benoît indique qui paie le mariage, les psychologues et les divorces !

Dans une interview accordée à Purebreak, Benoît de Mariés au premier regard a indiqué qui payait les mariages, les divorces et autres de l’émission

Vous vous demandez qui paye les mariages de l’émission Mariés au premier regard, les divorces, et les psychologues. Et bien Benoît, qui a récemment accordé un entretien à Purebreak a donné la réponse. Celui qui n’est plus en couple avec Nathalie a expliqué que quasiment tout était pris en charge par la production.

Mariés au premier regard : tout pris en charge ?

Les candidats de Mariés au premier regard n’ont quasiment rien à débourser. Ils doivent simplement gérer leurs invités. Pour le reste, tout est pris en charge par la production comme il l’a détaillé : « tout est pris en charge par la production, heureusement : le notaire, les psychologues… La production prend en charge les transports, l’hébergement, la tenue des mariés, mais pas des invités. »

Benoît a ensuite indiqué que le fait qu’il soit filmé l’avait beaucoup gêné. Il a déclaré : « la caméra était tout le temps là. J’étais fatigué du montage : la journée, je travaillais, le matin et le soir, les cameramen étaient là. Finalement, je passais très peu de temps en tête à tête avec Nathalie. Il faut laisser plus de temps au couple de se trouver, de discuter. Il y a des choses qu’on ne peut pas forcément dire devant les caméras. »

Mariés au premier regard : Benoît et Nathalie, c’est fini

Benoît et Nathalie se sont peut-être mariés dans Mariés au premier regard, mais leur couple n’a pas duré. En effet, l’amour n’était pas présent et ils ont préféré mettre un terme à leur relation. Il a indiqué il y a quelques jours :

« Nathalie a bien dit que je ne lui plaisais pas au premier regard, mais ce que n’a pas dit l’émission, c’est que, moi non plus elle ne me plaisait pas au départ. Sauf que l’émission ne l’a pas montré. Je l’ai peut-être moins répété aussi. C’est clair, on l’a déjà, on ne se serait jamais mis ensemble, on ne se serait même pas regardé si on s’était croisé dans la rue, dans un bar, n’importe où. »