fbpx
Buzz
Partager sur

Mariés au premier regard 2: Florian explique pourquoi il a participé à l’émission !

Mariés au premier regard 2: Florian explique pourquoi il a participé à l’émission !

Dans une interview pour Télé-Loisirs, Florian de Mariés au premier regard 2, a indiqué pourquoi il avait accepté de participer à l’émission

Mariés au premier regard 2 vient de débuter. Pour ses premiers épisodes, le programme a dévoilé le mariage de Florian et Charlène. Florian, justement, a récemment accordé une interview à Télé-Loisirs. Au cours de l’entretien, il a indiqué pourquoi il avait accepté de participer au programme, dont il avait visionné la première saison l’an dernier.

Mariés au premier regard 2 : pourquoi Florian a participé

Quand Tinder, Meetic, ou tout autre site de rencontre ne fonctionne pas, on passe à l’étape suivante. C’est justement ce que s’est dit Florian. En effet, le candidat de Mariés au premier regard 2 a expliqué comment il lui était venu l’idée de participer à l’émission : « J’ai eu une relation de dix ans et quelques petites histoires par la suite mais ça ne marchait pas. J’ai un peu testé toutes les techniques de rencontre, alors je me suis dit ‘pourquoi pas la science’ ?! »

De plus, il savait ce qui l’attendait car il avait visionné la première saison : « J’avais regardé la première saison d’un œil amusé. Je m’étais même dit que j’aimerais bien y participer, mais en rigolant. En faisant la saison 2, je ne pensais pas qu’on me trouverait une compatibilité. On se dit toujours que ça n’arrive qu’aux autres. »

Mariés au premier regard 2 : la famille de Florian, pas d’accord ?

Mais Florian était tout de même dans le doute. En effet, sa famille n’était pas d’accord pour qu’il participe à Mariés au premier regard 2. Il a confié : « Quand on fait une telle expérience, on est constamment dans le doute. Surtout que ma famille n’était pas trop pour. Mais ils m’ont suivi par amour. Et si mes parents avaient dit un non catégorique, je n’aurais pas renoncé à l’expérience… Je préfère aller au bout des choses. »

De plus, lorsqu’il a vu le taux de compatibilité avec Charlène, Florian était inquiet : « Quand j’ai vu le pourcentage, je me suis demandé ce que représentait ce taux et surtout, les 24% qui ne collent pas. 24%, ça peut être beaucoup. Mais, il faut faire confiance aux experts et à la science. »