fbpx
Buzz
Partager sur

Mariés au premier regard: Claire ne parlerait plus à sa mère!

Mariés au premier regard: Claire ne parlerait plus à sa mère!

Dans un entretien accordé à TV Mag, Claire de Mariés au premier regard, a fait savoir qu’elle ne parlerait plus à sa mère depuis plusieurs années

Claire appréhendait énormément sa participation à Mariés au premier regard. Mais la jeune femme appréhendait également la diffusion de l’émission. En effet, elle avait peur de ne pas se plaire à l’écran. Que ce soit physiquement ou dans son état d’esprit. Mais finalement, elle serait satisfaite de ce qu’elle a vu. En revanche, elle a fait savoir qu’elle ne parlait plus à sa mère. Est-ce que celle-ci l’a contactée depuis sa participation au programme? Elle a donné la réponse en interview.

Mariés au premier regard: Claire a-t-elle repris contact avec sa mère

Si certains espéraient que Claire ait repris le contact avec sa mère après le tournage de Mariés au premier regard, ils risquent d’être déçus. En effet, la jeune femme a fait savoir, dans une interview pour TV Mag, qu’elle n’avait plus de nouvelles de sa mère, et cela n’aurait pas changé à l’heure d’aujourd’hui: « Cette émission et mon aventure doivent être le reflet de la réalité. Il se trouve que je n’ai plus de relation avec ma mère aujourd’hui… »

Avant de parler de son ressenti lorsqu’elle s’est vue à l’écran. Apparement, Claire serait plutôt contente de ce qu’elle a dégageait: « Je pensais que ce serait pire que ça et je trouve que les images du premier épisode où j’apparais me préservent un petit peu. Je suis dans de beaux moments, bien apprêtée, en robe de mariée. Mais évidemment, je focalise sur mes défauts. »

Mariés au premier regard: Claire, impactée par ses relations passées

Dans la suite de l’entretien, Claire s’est expliquée sur ses relations passées. La candidate de Mariés au premier regard ne cesse de dire qu’elle n’a pas confiance en elle. Eh cela serait dû aux mauvaises expériences avec ses ex:

 « Oui certainement… Il y a pu avoir un manque de respect et ce sentiment d’être dévalorisé physiquement parlant. Je suis quelqu’un qui ne s’accorde pas le droit à l’erreur et montre sa force. Quand on ne peut pas m’attaquer sur ma réussite sociale, on s’en prend consciemment ou non à mon apparence pour me toucher. »