fbpx
Buzz
Partager sur

Maeva (MELAA 4): « j’ai failli mourir quand j’avais 5 ans »!

Maeva (MELAA 4): « j’ai failli mourir quand j’avais 5 ans »!
Partager
Partager sur Facebook

Dans les colonnes de Public, Maeva de MELAA 4, a fait savoir qu’elle aurait pu mourir à l’âge de 5 ans à cause d’une maladie

Maeva agace peut-être énormément les téléspectateurs de Moundir et les apprentis aventuriers 4 (MELAA 4). Mais en lisant ce qui va suivre, vous changerez certainement votre vision des choses au sujet de la candidate de W9. En effet, la jeune marseillaise a récemment accordé un entretien à Public. Au cours de l’interview, elle explique qu’elle a failli mourir à l’âge de 5 ans.

La raison? Une encéphalite. Pour les personnes ne sachant pas de quoi il s’agit, la jeune femme a donné des informations:  « Mon cerveau enflait dans ma boîte crânienne. J’ai fait beaucoup de crises d’épilepsie, je suis tombée dans le coma. Et au bout de quelques mois, quand je me suis réveillée, j’étais amnésique, je ne savais plus parler, marcher… J’ai dû tout réapprendre ».

MELAA 4: la relation de Maeva avec sa mère

Aujourd’hui, Maeva se porte mieux, et heureusement. De plus, la candidate de MELAA 4 assure que cette maladie aurait renforcé les liens qu’elle entretient avec sa mère. Le fait que celle-ci soit encore plus présente pour elle durant ce moment difficile de sa vie, fait qu’elle ont, aujourd’hui, une relation particulière. C’est en tout cas ce qu’elle assure, toujours dans la même interview:

 « Pendant ce temps, ma mère a toujours été là pour moi. Elle a pris soin de moi, m’a beaucoup couvée. C’est pour ça que notre relation est aussi forte ».

Rappelons aussi que la candidate de MELAA 4 a vécu un moment très compliqué en décembre dernier. En effet, suite à un accident de moto, son papa est décédé. Là encore, ce drame lui a permis d’être encore plus proche de sa mère: « Je lui raconte tous mes secrets même les plus intimes. Je suis très possessive avec elle. Quand j’avais un beau-père, je lui faisais la misère. S’il faisait un câlin à ma mère, je faisais la gueule pendant trois heures. »