fbpx
Buzz
Partager sur

Maeva Ghennam: ses propos racistes dans Les Marseillais qui ne passent pas !

Maeva Ghennam: ses propos racistes dans Les Marseillais qui ne passent pas !

Neuf mois après les propos "racistes" de Maeva Ghennam vis à vis d'Anissa dans Les Marseillais, le CSA a établi un compte rendu

Maeva Ghennam serait-elle allé trop loin ? Une chose est sûre, ses propos racistes dans Les Marseillais ne passent pas ! MCE TV vous raconte donc tout en détail !

Maeva Ghennam est connue pour sa personnalité de feu et ses nombreux clashs. La jeune femme a beaucoup de mal à se contrôler.

Si bien que l’année dernière son comportement dans Les Marseillais contre le Reste du Monde a fait polémique. Eh oui, souvenez vous !

Le 18 septembre 2019, Maeva Ghennam s’était moquée d’une jolie candidate nommée Anissa. Cette dernière avait donc été éliminée.

Elle ne s’entendait pas avec la bimbo. Alors à son départ, Maeva Ghennam lui a donc dit des horreurs. Elle s’est aussi moqué de sa coiffure afro de «chou-fleur».

Elle l’a même associée à un «palmier» : « En tout cas, c’est toi qui t’en vas, tête de chou-fleur! Tu ne vas pas nous manquer, en tout cas, moi tu ne vas pas me manquer. Bisous le palmier! »

Maeva Ghennam: ses propos racistes dans Les Marseillais qui ne passent pas !
Maeva Ghennam: ses propos racistes dans Les Marseillais qui ne passent pas !

Maeva Ghennam : Des propos choquants

Chose à laquelle Anissa avait donc répondu : « Tu es une cagole ! Tu me tailles, comme ça, sur mes cheveux, sur ceci, sur cela… Il y a deux jours, tu disais: “T’es mannequin, t’es archi belle!” Espèce d’hypocrite ».

Ces propos ont choqué les internautes. Ils estiment alors que Maeva Ghennam est raciste. Elle a donc tenté de se justifier en avouant qu’elle était donc attirée par les métisses. Mais aussi par « le Mahélé et les Samboussas »

Cette affaire a donc retenu l’attention du CSA. Selon le conseil, l’émission a sa part de responsabilité puisqu’elle n’a pas coupé cette séquence raciste.

« Les participants de l’émission et la présentatrice étaient restés sans réaction face aux multiples agressions verbales. »

« Par ailleurs, l’émission faisant l’objet d’un enregistrement préalable, la diffusion de cette séquence résultait d’un choix délibéré de l’éditeur. » 

W9 a donc un avertissement : « Le CSA a relevé un manquement de la chaîne ses obligations conventionnelles. Et a demandé à ses responsables de veiller à la maîtrise de l’antenne. Et de ne pas mettre en avant l’esprit d’exclusion ni encourager des propos diffamatoires. »