fbpx
Buzz
Partager sur

Maeva Ghennam: des photos avant la chirurgie refont surface ! (PHOTO)

Ouh la menteuse ! Après avoir affirmé n'avoir touché qu'à ses pommettes et ses lèvres sur son visage, Maeva Ghennam est démasquée.

Depuis que Maeva Ghennam a été révélée au Public dans Les Marseillais Australia, une question taraude le public: qu’a-t-elle refait niveau chirurgie. Et si celle dont la dernière vidéo a fait polémique affirme n’avoir jamais touché à son nez, des photos retrouvées par Aqababe pourraient prouver le contraire. Regardez !

Ce n’est une nouvelle pour personne: Maeva Ghennam a eu recours au bistouri. Que ce soit pour sa poitrine, ses lèvres ou encore les fesses… La belle brune a subi beaucoup de changements. Seulement voilà, il semblerait qu’elle n’ait pas tout dit comme le prouvent des trouvailles du blogueur. Celles-ci ont été relayées par @bordel.tv. Si certains la pointent du doigt car elle jugeait la beauté de Cynthia, d’autres se sont permis de prendre sa défense. Pour eux, la qualité de la photo ainsi que la couleur de cheveux jouent beaucoup sur l’effet et le résultat des clichés… Qu’en pensez-vous ?

Maeva Ghennam annonce le début des problèmes !

Mais en attendant, la jeune femme est toujours au Portugal. Hé oui, Maeva Ghennam figure au casting des Marseillais VS le reste du monde 4. D’ailleurs, elle a annoncé la couleur quant à l’ambiance en ce début d’aventure sur Snapchat. Ainsi, elle a confié:

« Les amis, ici tout se passe bien. Plein de problèmes ! Ça pète de tous les côtés, mais franchement, c’est vraiment hyper bien. La compétition y est. On se bat tous pour remporter la victoire et cette coupe. On ne lâche rien. Franchement, ça va être juste trop bien (…) Vous n’êtes pas au bout de vos peines ».

Et bah dis donc ça promet ! On ne sait pas vous, mais chez MCE, on trouve que Maeva Ghennam était déjà très jolie avant la chirurgie esthétique. Pensez-vous qu’elle en avait réellement besoin ? Il est vrai que le bistouri est devenu monnaie courante chez les candidats de télé-réalité désormais.