fbpx
Buzz
Partager sur

Liam Di Benedetto: cambriolée, quelques semaines avant son accouchement !

Liam Di Benedetto: cambriolée, quelques semaines avant son accouchement !

Sur Snapchat, Liam a annoncé avoir été cambriolée quelques semaines avant son accouchement. Heureusement, elle n’a pas été attaquée comme Jazz

En ce moment, les cambriolages vont bon train dans le domaine de la téléréalité. En effet, après Sarah Fraisou et Jazz, c’est au tour de Liam Di Benedetto de subir un cambriolage. Heureusement pour elle, plus de peur que de mal. La jeune femme n’a pas été attaquée contrairement à Jazz et son boyfriend il y a quelques jours. Elle a annoncé la nouvelle sur Snapchat

Liam Di Benedetto cambriolée

Comme nous vous l’indiquions, c’est sur Snapchat que Liam Di Benedetto a annoncé la nouvelle. La jeune femme a fait savoir qu’un groupe de cambrioleurs avait volé quelques boxs de son immeuble. Heureusement, la jeune femme ne compte que des pertes matérielles :

« Il y a des gens, ils ont fait tous les boxes de l’immeuble. Mon voisin m’avait prévenu (…) Quand je suis rentrée j’ai vu qu’ils avaient fait nos boxes. Je suis en train de faire tous les bilans. Ils ont pris tous mes shorts (…) J’avais tout mis dans les valises. Ils ont tout pris dans le garage. Ils m’ont laissé trois merdes (…) J’ai regardé ce qu’il me reste pour cet été (…) C’est vraiment des clochards les gens qui ont fait ça c’était même pas des trucs de marque ».

Liam Di Benedetto, comme Jazz et Laurent

Toutefois, ce cambriolage ne semble pas avoir donné envie à Liam Di Benedetto de quitter la France contrairement à Jazz et Laurent. Ces derniers ont annoncé à leurs fans qu’ils avaient pris la décision de quitter la France, comme Thibault et Jessica, pour s’installer à Dubaï :

« Ça y est, on part ! New life ! On ne revient plus, on reviendra pour voir la famille mais en vacances ! Comme vous l’avez compris, on déménage à Dubaï. Et pour l’occasion les grands-parents nous accompagnent (…) On a pris cette décision suite aux derniers évènements, c’était évident qu’il fallait partir ».