fbpx
Buzz
Partager sur

Les Princes et Princesses de l’amour 2: Dylan avoue, « je suis un régime strict pour avoir ce corps » !

Les Princes et Princesses de l’amour 2: Dylan avoue, « je suis un régime strict pour avoir ce corps » !

Interrogé par Purepeople, Dylan des Princes et Princesses de l’amour 2 a indiqué comment il faisait pour avoir ce corps d’athlète

Durant sa première apparition à la télévision, Dylan a impressionné beaucoup de monde. En effet, le beau gosse possède un corps de rêve. Mais le candidat des Princes et Princesses de l’amour 2 n’a pas eu cette silhouette du jour au lendemain. En effet, dans un entretien pour Purepeople, il a indiqué suivre un régime très strict pour avoir ce résultat.

Les Princes et Princesses de l’amour 2 : le corps de Dylan

Quand il a participé à Koh-Lanta, Dylan a perdu 8 kilos. Le candidat des Princes et Princesses de l’amour 2 a eu beaucoup de mal à retrouver ce qu’il avait perdu. Le jeune homme a expliqué avoir suivi un régime très strict pour avoir de nouveau un corps de rêve. Eh cela s’est avéré compliqué comme il l’a confié :

« En un mois, j’ai pris 18 kilos, je suis sorti de Koh-Lanta avec 62 kilos. Je suis un régime très strict qui est fourni par mon coach. C’est beaucoup de brocolis et de poulet, c’est en kilos. C’est six repas par jour. J’ai une alimentation très stricte depuis des années et c’est quelque chose qui est difficile à certains moments. Parfois, les gens pensent qu’on est de mauvaise humeur mais en fait, c’est juste parce qu’on a faim ».

Les Princes et Princesses de l’amour 2 : Dylan, encensé par Magali Berdah

En tout cas, Dylan semble être un candidat apprécié dans le milieu de la téléréalité. D’ailleurs, Magali Berdah qui le connaissait déjà, a trouvé une nouvelle personne dans les Princes et Princesses de l’amour 2 et a souhaité le souligner :

« j’avais besoin de creuser un peu plus. J’ai un côté très fort avec mes candidats et il me manquait quelque chose avec Dylan (…) Cette aventure m’a permis de mieux le connaître et de voir ce qu’il avait au fond de lui. Maintenant, je n’ai plus le même regard sur lui, j’ai un regard attendrissant, je suis contente. Je pense que même lui en avait besoin ».