fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais en Australie: Manon et Julien, félicités par Carla et Kevin pour la naissance de Tiago !

Les Marseillais en Australie: Manon et Julien, félicités par Carla et Kevin pour la naissance de Tiago !
Partager sur Facebook

Tiago, le fils de Julien et Manon des Marseillais en Australie vient d’arriver au monde. Les parents ont été félicités par Kevin et Carla

Ca y est ! Julien et Manon Marsault sont enfin parents après neuf mois d’attente. Ils sont devenus les parents les plus heureux du monde depuis quelques heures. La nouvelle a fait grand bruit dans le monde la téléréalité et les deux candidats des Marseillais en Australie n’ont pas manqué d’être félicités. Notamment par leurs deux amis, Kevin et Carla.

Les Marseillais en Australie : Kevin et Carla saluent la venue de Tiago

Evidemment, Julien et Manon Marsault ont reçu énormément de message de félicitations de la part de leurs fans et candidats de téléréalité. Mais les deux candidats des Marseillais en Australie devaient être très contents d’être félicités par leurs amis Carla et Kevin. La première a d’abord déclaré : « Félicitations à Manon et Julien. Plein de bonheur à vous et surtout, je suis fière de ce petit bout de chou qui vient d’arriver. TIAGO ».

Avant que le fraté de Julien les félicite à son tour : « Félicitations aux nouveaux parents Julien et Manon. I love you infinity. »

Les Marseillais en Australie : un bébé trop médiatisé ?

Pendant plusieurs jours, le bébé de Manon Marsault et Julien va faire parler dans les médias. Mais il a déjà beaucoup fait parler de lui bien avant son arrivée. En effet, les candidats des Marseillais en Australie avaient ouvert un compte Instagram pour leur enfant il y a plusieurs mois. Un acte qui a vivement été critiqué. David Lantin, animateur et ami du couple, a donné son avis là-dessus :

« Ils sont dans la lignée de ce qu’ils font. Ils sont connectés sur les réseaux sociaux. Le bébé est très attendu, je pense que la première chose qu’ils ont envie, c’est de partager les premiers moments de leur enfant. Mais il n’y pas d’envie derrière de faire du placement de produits ». Avant d’indiquer qu’il ferait pareil : « Je serai ravi de le montrer (son enfant, NDLR)… Si j’en avais un ! »