fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais en Asie: traitée de mauvaise mère, Manon Marsault pousse un coup de gueule !

Les Marseillais en Asie: traitée de mauvaise mère, Manon Marsault pousse un coup de gueule !

Une nouvelle fois traitée de mauvaise mère, Manon Marsault des Marseillais en Asie vient de sortir de ses gonds sur Snapchat

Ce n’est pas la première fois que Manon Marsault est la cible des haters. Ces derniers critiquent très souvent le comportement de la candidate des Marseillais en Asie avec son fils Tiago. Il y a plusieurs semaines, ils ont pointé du doigt le fait qu’elle essayait de l’empêcher de s’endormir dans la voiture. Récemment, c’est pour une autre raison qu’elle s’est faite critiquer. La jeune femme a donc décidé de mettre les points sur les i.

Les Marseillais en Asie : Manon Marsault sort de ses gonds

Désormais, Manon Marsault ne peut plus aller faire les boutiques avec Tiago. Toutefois, même si elle n’est pas avec lui quand elle fait du shopping, la candidate des Marseillais en Australie se fait tout de même critiquer. En effet, certains haters lui ont reproché de trop faire les boutiques. Très énervée, la girlfriend de Julien Tanti leur a répondu :

« Les commentaires du style Manon elle emmène toujours son fils faire du shopping… Déjà je n’ai aucun vêtement pour Tiago à sa taille à part ceux d’été donc oui je suis obligée de faire du shopping, en plus de ça il adore se promener. Faut que je reste à l’hôtel ? Je ne peux pas me promener avec mon fils, pas faire de shopping ? Non, je viens en vacances mais je dois rester dans la chambre d’hôtel… »

Les Marseillais en Asie : Manon Marsault se défend encore

Si les haters critiquent le fait que Manon Marsault mènent constamment son fils avec elle quand elle fait les boutiques, c’est parce qu’il aurait besoin de repos selon eux. Suite à cela, la candidate des Marseillais en Asie a rassuré ses détracteurs en indiquant :

« Oui mon fils a besoin de repos, il dort très bien la nuit d’ailleurs il fait des grasses mat comme jamais. J’ai 29 ans, j’ai plus le droit de m’amuser, d’aller danser, de fumer une chicha ? Je suis maman, j’ai plus le droit ? Vous êtes malades. »