fbpx
Buzz
Partager sur

Les Marseillais Asian Tour: Julien Bert réplique « je ne suis pas un passeur de drogues »!

Les Marseillais Asian Tour: Julien Bert réplique « je ne suis pas un passeur de drogues »!

Sur Instagram, le candidat des Marseillais Asian Tour a taclé les médias assurant qu’il n’était pas un passeur de drogue

Il y a quelques jours, les médias annonçaient une triste nouvelle au sujet de Julien Bert. Si vous suivez son actualité, vous savez que le candidat des Marseillais Asian Tour risquait une peine de prison pour avoir été arrêté en vacances avec une valise remplie de drogue. Selon l’ex de Carla, ce serait son « ami », qui aurait fait passer cette valise à son insu. Mais le juge a décidé que Julien Bert était également mouillé dans cette affaire. C’est pourquoi, il l’aurait condamné à deux ans de prison ferme. Toutefois, même si certains médias confirment cette sanction, le jeune homme s’est défendu sur Instagram de ne pas encore être derrière les barreaux. Assurant qu’il pouvait obtenir un aménagement de peine. Il vient donc de pousser un coup de gueule pour se défendre:

 « Quand c’est me courir après pour avoir une interview, là vous êtes forts. Je l’ai fait, j’ai ét »é cool (…) Mais derrière, sauter sur la moindre sombre merde pour me salir, me rabaisser. Vous n’avez pas d’éthique, pas de visage. Et dire que j’ai transporté de la drogue. Jamais de la vie. Renseignez-vous sur l’affaire. Je ne suis pas un passeur de drogues. J’ai juste trainé avec des personnes avec qui il ne fallait pas traîner à un certain moment. Ni de loin, ni de près, j’ai touché à de la drogue. Bande de cons. »

Les Marseillais Asian Tour: les coups de gueule de Julien Bert

Ce n’est pas le premier coup de gueule que pousse le candidat des Marseillais Asian Tour. En effet, le jeune homme s’est défendu il y a quelques jours après l’annonce de sa sanction. Reprochant à certains médias de ne pas respecter sa vie privée.

Le candidat des Marseillais Asian Tour déclarait: « Vous savez ce que ça veut dire d’être persécuté en permanence? Harcelé ? Être fatigué par tout ça ? Avoir le moral à zéro même dans les chaussettes parfois, à cause de ces journalistes à la quête du buzz à tout prix ? » Avant d’ajouter: « Je suis réellement dans le train en train de rentrer chez moi. Ma sanction, elle ne regarde que moi et ma famille. Aucun respect. »