fbpx
Buzz
Partager sur

Les Ch’tis vs Les Marseillais: Vincent, effrayé par Hillary ? « J’avais peur de rentrer chez moi avant la rupture »

Les Ch’tis vs Les Marseillais: Vincent, effrayé par Hillary ? « J’avais peur de rentrer chez moi avant la rupture »
Partager sur Facebook

Les Ch’tis Vincent et Hillary sont séparés. Le premier a expliqué à Non Stop People qu’il avait peur de rentrer chez lui tant il était stressé par son ex

Comme quoi, l’amour ne fait pas uniquement faire de bonnes choses. Non, Vincent n’a tué personne par amour, mais ses sentiments l’ont complètement aveuglé et le jeune homme avait même peur de rentrer à sa propre maison, tant il était stressé par Hillary. Tous, sans exception, souhaiter le voir rompre avec la blonde. En effet, contrairement à lui, ses amis et même les téléspectateurs, voyaient comment sa girlfriend le traiter. Personne ne comprenait pourquoi Vincent restait avec Hillary et lui le premier comme il l’a expliqué à Non Stop People. Mais le Ch’ti a la réponse, il était tout simplement aveuglé par l’amour. Mais aujourd’hui, les deux Ch’tis sont séparés et cela est mieux pour tout le monde.

Les Ch’tis Vincent et Hillary, aveuglés par l’amour

C’est sur le plateau de Non Stop People que Vincent est revenu sur sa relation avec Hillary. Le jeune homme était mené à la baguette et l’a reconnu : C’était mon premier amour et vu que j’étais bébête… J’étais son toutou. Et j’étais tellement aveuglé par l’amour que je faisais la cuisine, le ménage… je faisais tout. Et ça n’allait jamais.

Sa relation était très compliquée car Vincent était stressé à l’idée de rentrer à son propre domicile et retrouver Hillary : J’avais peur de rentrer chez moi et de la quitter (…). J’assume totalement, j’étais vraiment le canard.

Hillary, l’homme, Vincent, la fille ?

Les propos de Vincent concordent avec ceux d’Hillary. En effet, la jeune femme a récemment accordé une interview au magazine Public. La blonde avait expliqué que dans son couple avec Vincent, elle était le garçon et lui, la fille :

Il n’était pas l’homme fort et dur que je voulais qu’il soit. Il pleure trop et moi, j’ai besoin d’un mec qui sache me recadrer (…). Dans notre couple, j’étais le garçon et il était la fille.