fbpx
Buzz
Partager sur

Les Anges 8: Steevy Boulay clashe les candidats, « ce sont des gens complètement cinglés ! »

Les Anges 8: Steevy Boulay clashe les candidats, « ce sont des gens complètement cinglés ! »

Interrogé par le magazine Society, Steevy Boulay a taclé les candidats des Anges 8 et tous les autres

Steevy Boulay avait participé à la toute première téléréalité française : Loft Story. Aujourd’hui, les programmes de téléréalité existent par dizaines, mais à l’époque, le Loft était une grande nouveauté pour le pays. C’est sans doute la raison qui explique le succès de l’émission à l’époque. Steevy Boulay garde un très bon souvenir de son passage dans le programme et reconnaît que c’est grâce à cela qu’il a réussi aujourd’hui. En revanche, il n’a pas hésité à tacler les candidats des Anges 8 et tous les autres des anciennes saisons dans une interview accordée à Society.

Les Anges 8 : Steevy Boulay tacle les candidats

Steevy Boulay est désormais loin de la téléréalité. Il ne crache pas dans la soupe mais préfère rester distant avec ces programmes aujourd’hui, et nous le comprenons. Avant de devenir chroniqueur pour Laurent Ruquier et travailler chez Europe 1, l’ancien candidat de Loft Story avait participé aux Anges de la téléréalité. Il s’est remémoré cette époque et en a profité pour tacler les candidats de ces programmes, y compris ceux des Anges 8 :

« J’ai eu du mal. Je me suis retrouvé au milieu de gens complètement cinglés. Ils voulaient faire du buzz pour faire du buzz. Je me disais : ‘Mais qu’est-ce-que je fous avec ces gens-là. Le Loft, c’était vrai. Après nous tout a été faussé ».

Les Anges 8, différent du Loft Story

Le Loft Story était à part selon Steevy Boulay. Aujourd’hui,les Anges 8, Les Marseillais, Secret Story et les autres programmes ne sont pas aussi vrais que le Loft selon lui. Tous les candidats jouent un jeu et sont là pour le buzz d’après Steevy. Il a déclaré dans les colonnes de Society qu’à l’époque du Loft Story, quand un candidat sortait, sa sortie était triomphale :

« C’était triomphal. Des gens portaient des t-shirts à mon nom. Tu es au centre de l’attention, tous les regards sont sur toi. C’est très particulier à vivre. »