fbpx
Buzz
Partager sur

Les Anges 8: Aurélie victime d’un dérèglement hormonal et d’alopécie à cause de l’acharnement de Nehuda, Sarah, Ricardo et les autres

Les Anges 8: Aurélie victime d’un dérèglement hormonal et d’alopécie à cause de l’acharnement de Nehuda, Sarah, Ricardo et les autres

Aurélie s'est récemment confiée sur les conséquences médicales de l'acharnement de Nehuda, Sarah, Ricardo et les autres candidats, qu'elle a subi dans « Les Anges 8 ».

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Aurélie est véritablement devenu la tête de turc des candidats des Anges 8. En cause, sa grande gueule mais surtout, le gros mensonge qu’a balancé Dimitri concernant un probable rapprochement entre Ricardo, la petite-amie de Nehuda, et elle. Si Dimitri a souhaité se venger de l’acharnement que les candidats lui ont fait subir, Aurélie, elle, s’est littéralement retrouvée seule contre tous.

La jeune femme est alors devenue la véritable meilleure ennemie de Sarah et Nehuda et, Ricardo, lui aussi s’en est pris à elle alors qu’ils étaient initialement amis à l’extérieur. Interrogée par le blogueur Jeremstar, Aurélie s’est confiée sur les conséquences médicales qu’a entraîné l’acharnement des habitants sur elle.

« Je n’ai pas eu mes règles pendant trois mois » confie Aurélie des Anges 8

En plus d’être arrivée dans Les Anges 8 quelques jours plus tard que les autres habitants, Aurélie a très vite déplu à certains candidats. Si elle a trouvé en Jazz et en Dimitri, deux véritables alliés, ces derniers ont quitté l’aventure plus tôt que prévu. Aurélie s’est alors retrouvée seule contre tous et a été victime d’un véritable acharnement. Ricardo a même souhaité rempli un seau d’eau rempli de pipi pour ensuite lui jeter dessus. Mais cet acharnement a eu de véritables conséquences médicales sur Aurélie qui a eu un dérèglement hormonal et a été victime d’alopécie.

Elle a alors confié à Jeremstar : « J’ai tellement pris sur moi pendant le tournage que je n’ai pas eu mes règles pendant trois mois, j’ai perdu la plupart de mes cheveux. J’avais beau faire la forte, mais le corps ressentait tout ce que je vivais et je ne pouvais pas encaisser, encaisser, encaisser. Je n’en pouvais plus. C’est un dérèglement hormonal dû à un choc émotionnel. J’ai fait une alopécie diffuse de tout le crâne, j’ai perdu toute ma masse capillaire. Je n’avais plus de cheveux. Aujourd’hui je vois un dermatologue, je fais des séances de LED pour que mes cheveux repoussent ».