fbpx
Buzz
Partager sur

L’amour est dans le pré: découvrez où en est Christiane dans sa vie sentimentale !

L’amour est dans le pré: découvrez où en est Christiane dans sa vie sentimentale !

Dans une interview pour Télé-Loisirs, Christiane a indiqué où elle en était dans sa vie sentimentale après son échec dans L’amour est dans le pré

Après une telle expérience dans L’amour est dans le pré, il doit être difficile pour Christiane de refaire confiance aux hommes et croire en l’amour. En effet, la candidate de L’amour est dans le pré, a été évincée par Roland, comme une malpropre. Pire encore, tout se passait bien entre eux. Elle est donc, aujourd’hui encore, dans l’incomprehension de cette décision. Interrogée par Télé-Loisirs, elle a avoué ne pas être prête à tenter une nouvelle relation avec un homme.

L’amour est dans le pré : Christiane, bouleversée par Roland ?

La plupart des agriculteurs nous semblent attachants et méritant de bonheur. Pourtant ils peuvent parfois faire du mal. Preuve en est avec Christiane. Depuis sa relation avec Roland dans L’amour est dans le pré, la candidate n’arrive pas à se lancer dans une nouvelle relation : « Début septembre, la production m’a envoyé la lettre d’un homme. Une très belle lettre, ça m’a fait chaud au coeur mais je suis tellement mal depuis l’histoire avec Roland que je n’ose pas appeler cette personne… »

Elle en a profité pour adresser un tacle à son agriculteur : « Un vrai goujat. C’est un bourru. Il a fait le fou en parlant de sa zigounette à Paris et plus rien. Roland n’a pas fait cette émission pour trouver l’amour. Il n’a jamais eu un geste tendre envers moi. Je crois qu’il s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas vivre avec une femme. ».

L’amour est dans le pré : Christiane dans l’incomprehension

Aujourd’hui encore, Christiane n’a pas compris le choix de Roland. Elle a indiqué qu’il était devenu totalement bipolaire. En effet, tout allait bien entre eux dans L’amour est dans le pré. Pourtant, il a pris la décision de se séparer d’elle :

« Je n’ai rien compris à son comportement. Après son séjour chez moi, je l’ai raccompagné jusqu’au train et sur le quai de la gare, il m’a fait un bisou sur la bouche. C’était inespéré car il n’y avait eu aucun rapprochement physique entre nous. Il m’a assuré qu’il reviendrait me voir. Il m’a aussi demandé qu’on s’appelle tous les deux-trois jours, ce qu’on a fait pendant quelques semaines. Et puis silence radio. Plus rien ! »