fbpx
Buzz
Partager sur

L’amour est dans le pré: Karine Le Marchand aborde-t-elle comme un échec le fait qu’un agriculteur reparte seul ?

L’amour est dans le pré: Karine Le Marchand aborde-t-elle comme un échec le fait qu’un agriculteur reparte seul ?

Dans une interview pour Melty, Karine Le Marchand a indiqué si elle abordait comme un échec, le fait qu’un agriculteur reparte seul de L’amour est dans le pré

L’amour est dans le pré est très poétique. Des agriculteurs, parfois n’ayant jamais connu l’amour, trouvent chaussure à leur pied et coulent des jours heureux après le tournage. Toutefois, certains d’entre eux repartent bredouilles. Karine Le Marchand, animatrice du programme, vit-elle cela comme un échec ? Elle a donné la réponse dans une interview accordée à Melty.

L’amour est dans le pré : un échec pour Karine Le Marchand quand un agriculteur repart seul ?

Non, Karine Le Marchand ne considère pas le fait qu’un agriculteur reparte seul soit un échec. Au contraire, l’animatrice de L’amour est dans le pré doit tout faire pour le motiver et le rassurer. C’est pourquoi, elle a expliqué :

« Je suis déçue pour eux, parce qu’ils ont un temps donné, et qu’on a envie de les voir tomber amoureux. Mais on essaie de leur dire que ce n’est pas un échec, parce qu’ils vont pouvoir se voir à la télévision et peut-être comprendre ce qui n’allait pas. Et souvent ce qui se passe, c’est qu’après la diffusion, ces gens-là, ils reçoivent une deuxième salve de courriers, avec des lettres qui vont peut-être plus leur correspondre. L’aventure continue après ! »

L’amour est dans le pré : le comportement des agriculteurs

Ce qui étonne d’années en années Karine Le Marchand, c’est le comportement des agriculteurs. Ces derniers sont très timides au début de L’amour est dans le pré. Mais avec le temps, ils se libèrent et sont très pros devant la caméra. C’est ce qu’a indiqué l’animatrice :

« C’est drôle parce que certains agriculteurs qu’on reçoit au début pour les portraits sont tous timides, ils n’osent pas parler, et après on les revoit aux speed-datings, c’est limite ils ne se la pètent pas ! Ils ont pris une assurance folle, je ne sais pas s’ils ont pris conscience de l’enjeu ou quoi… Mais c’est ça la magie avec cette émission, ça montre que la télévision peut aussi faire du bien aux gens, et pas simplement se servir d’eux. C’est une vraie thérapie de participer à ce programme. »