fbpx
Buzz
Partager sur

La Villa des Cœurs Brisés: Marie Garet remercie sa famille « qui était là quand elle se faisait critiquer »

La Villa des Cœurs Brisés: Marie Garet remercie sa famille « qui était là quand elle se faisait critiquer »

Dans un entretien pour Purebreak, Marie Garet de La Villa des Cœurs Brisés a souhaité remercier sa famille qui l’a soutenue lorsqu’elle se faisait critiquer

La téléréalité a beaucoup de côtés sombres. Preuve en est avec François-Xavier qui avait décidé de mettre un terme à sa vie il y a quelques années, ou encore Angie qui a tenté de se suicider il y a plusieurs mois. Ces personnes sont devenues « faibles » à cause de la téléréalité. En effet, certains sont harcelés par les médias, d’autres subissent les critiques de leurs « collègues » dans les émissions auxquelles ils participent. C’est dans cette dernière catégorie que Marie Garet rentre. En effet, la candidate de La Villa des Cœurs Brisés a très souvent été critiquée dans les téléréalités dans lesquelles elle est passée. Elle a d’ailleurs souhaité remercier sa famille, dans une interview accordée à Purebreak, pour le soutien que celle-ci lui a apporté à chaque fois.

La Villa des Cœurs Brisés : Marie Garet remercie sa famille

Peut-être que sans le soutien de sa famille, Marie Garet de La Villa des Cœurs Brisés aurait tenté de mettre fin à ses jours. Elle a expliqué à Purebreak :

Quand on m’a proposée de faire La Villa des Coeurs Brisés, j’ai essayé de faire abstraction de tout ce que l’on a pu dire sur moi. Je me suis dit ‘pense à toi’. Ce n’était pas pour la notoriété ou la télé-réalité, c’était vraiment pour le concept. J’ai voulu y croire. Le fait qu’on ait une coach, qu’on soit plongés dans certaines situations, qu’on ait des personnes qui puissent nous aider à nous remettre en question… je me suis dit que je ne vivrais pas ça deux fois dans ma vie et que ça pouvait fonctionner. Je suis restée naturelle dans toutes mes émissions, si on ne m’apprécie pas, tant pis. Il faut arrêter de se concentrer sur les critiques, parce que je pense que ça peut être très destructeur. Heureusement que j’ai eu mon travail et ma famille pour supporter tout ça.