fbpx
Buzz
Partager sur

La Villa des Cœurs Brisés 4: Loana, déprimée depuis la fin du tournage ?

La Villa des Cœurs Brisés 4: Loana, déprimée depuis la fin du tournage ?

Les fans de Loana se demandent si la candidate de La Villa des Cœurs Brisés 4 se porte bien depuis la fin du tournage. Magali Berdah a donné la réponse

Certains fans de l’ancienne bimbo de téléréalité étaient inquiets au sujet de Loana. En effet, la plupart pensait qu’elle était déprimée depuis son retour de La Villa des Cœurs Brisés 4 et ses altercations avec certains candidats. Mais Magali Berdah, directrice de Shauna Events a rassuré tout le monde en postant un snap en sa compagnie.

La Villa des Cœurs Brisés 4 : Loana va bien

Loana se trouvait avec Magali Berdah, directrice de Shauna Events. C’est cette même personne qui a donné des informations sur l’ancienne bimbo de téléréalité. Selon cette dernière, tout irait bien pour la candidate de La Villa des Cœurs Brisés 4 : « Regardez avec qui je suis ! Bon en tout cas, je suis contente, parce que Julien Guirado et Virginie se sont bien occupés de Loana ! »

Le média Melty, quant à lui, a rappelé : « Vous l’aurez compris, même si on sait déjà qu’un gros clash a eu lieu entre Cloé des Marseillais Australia et Loana. La quadragénaire a heureusement pu compter sur le soutien de beaucoup d’autres cœurs brisés sur le tournage, à commencer par Julien Guirado, avec qui le courant semble très bien passé. »

La Villa des Cœurs Brisés 4 : Loana parle de la nouvelle téléréalité

En tout cas, Loana était forcée de reconnaître que la téléréalité avait bien changé depuis sa participation. La candidate de La Villa des Cœurs Brisés 4 avait indiqué dans une interview accordée à Var-Matin :

« La télé-réalité s’est professionnalisée. À notre époque, on s’amusait. Il n’y avait pas les réseaux sociaux, internet. Aujourd’hui, quand ils s’affichent en maillot de bain, c’est pour faire de la promo. On a l’impression d’être à Broadway : ça rit et ça pleure sur commande. Si bien qu’au bout de trois semaines, je ne savais toujours pas avec qui je me trouvais : certaines personnes ne me disaient bonjour qu’une fois la caméra allumée ! »