fbpx
Buzz
Partager sur

La Villa des cœurs brisés 3: Fanny Salvat avoue « je regrette de m’être fait opérée »

La Villa des cœurs brisés 3: Fanny Salvat avoue
Partager
Partager sur Facebook

Il y a quelques mois, Fanny Salvat s'envolait vers la Tunisie afin de subir une opération de chirurgie esthétique pour son nez.

Depuis quelques temps, les candidats de télé-réalité n’hésitent pas à se faire opérer durant leurs interventions chirurgicales. Cela a été le cas de Fanny Salvat plusieurs semaines après le tournage de La Villa des cœurs brisés 3. Chose qu’elle regrette désormais. Découvrez pourquoi.

Fanny Salvat prête à de nouveau passer sur le billard ?

La chirurgie ça change la vie et cela permet parfois de gommer certains complexes qui pourrissent le quotidien. Cela a été le cas de Fanny Salvat qui en a dit un peu plus sur ses motivations à passer le cap au micro de Sam Zirah à qui elle a déclaré:

« Je n’avais qu’un seul complexe, c’était mon nez. Maintenant, je me trouve assez bien donc je n’en ai pas besoin (…) Je ne referais rien d’autre (…) Et je trouve que c’est une facilité. Il ne faut pas le prendre à la légère. Une opération c’est sous-anesthésie. Je ne vais pas aller voir le chirurgien pour faire une lipo’. Je n’ai pas envie d’être en plastoc. Et je préfère aussi le naturel (…) J’ai juste enlevé ma bosse ».

Fanny Salvat regrette son intervention et explique pourquoi

Toutefois, celle qui serait prête à fonder une famille avec Nani a révélé qu’elle regrettait aussi un peu son geste…mais pour une raison bien précise ! Fanny poursuit:

« Des fois, je regrette de m’être faite opérée et de l’avoir filmé parce que ça peut donner une image aux gens en disant aux jeunes d’aller se faire opérer et aussi de chercher l’image de la perfection auprès des jeunes (…) J’aurai peut-être pu le faire mais hors caméras ».

Voilà un beau message de la part de la candidate de télé-réalité. Si elle vit très bien avec son corps désormais, la belle blonde n’encourage en aucun cas ses fans à suivre ses traces dans la limite du possible. Mais êtes-vous d’accord avec elle ? Qu’en pensez-vous ?